(Agence de presse panafricaine)-Refusant la bataille politique pour la récupération legale du FPI (Front Populaire Ivoirien) , parti dont il est le fondateur principal , Laurent Gbagbo laisse pour reprendre ses propres popos << L’enveloppe vide>> à Affi N’guessan , le president actuel dudit parti et se tourne vers la création d’un nouveau groupement politique. Le 16 octobre 2021 a marqué l’ouverture du congrès constitutif de son nouveau parti qui a vu l’approbation de ses nombreux partisans venu pour participer à ce rendez-vous historique.

 

Le président du comité d’organisation , Ouegnin George Armand intervenant pour son allocution à ce congrès n’a pas fait tarir d’éloge le nom de l’ex chef d’État ivoirien en signifiant le don de soi qu’il fait en se lançant à nouveau dans la bataille politique pour la reconquête du pouvoir d’État. << Le président Laurent Gbagbo,notre référant politique , digne fils de la côte d’ivoire et de l’Afrique, partisan de paix, ce grand homme d’État, grand combattant de la liberté, le père du multipartisme et de la démocratie en Cote d’ivoire, a décidé de faire don de sa personne en ouvrant une nouvelle page de l’histoire politique de notre pays >> , a-t-il laissé entendre.

Adama Bictogo , représentant le président Alassane Ouattara et le RHDP, a quant-à lui traduit la bonne foi du chef de l’État à collaborer et à raffermir les liens du Rhdp avec le nouveau parti naissant ainsi a-t-il confié : << je suis donc ici au nom du président Ouattara traduisant la dynamique de la rencontre ayant eu lieu le 27 juillet entre les présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo. Cela a laissé entrevoir au peuple de Côte d’ivoire que nous sommes capable entre nous ivoirien de nous retrouver à la seule fin de mener la seule lutte qui vaille: celle de sauvegarder la paix l’unité et la fraternité >> .

 

le représentant du parti au pouvoir a par ailleurs, poursuivi : << ce nouveau parti qui va naître qui a n’en point douté , viendra renforcer la vitalité démocratique, tout naturellement le président Alassane Ouattara et le RHDP sont donc disposés à consolider non seulement les liens entretenus entre nos deux présidents mais aussi et surtout a donné plus de vigueur à la relation entre le parti naissant et le RHDP. >> sans toutefois oublier de mentionner officiellement que << le RHDP ne fera pas l’économie de ses relations avec le président Laurent Gbagbo>>.

George Philippe Esalé représentant le PDCI de Henri Konan Bédié dont il a souligné la pleine approbation à la création de ce nouveau parti qui selon son leader traduit le << gage de la ferme adhésion du PDCI RDA à la solidarité des partis pour la promotion et renforcement au delà des différences idéologiques pour la lutte commune actuelle d’une véritable démocratie apaisée dans notre cher pays.

 

Relayant toujours la suite du message du patron du PDCI qui n’a pas de témoigner le soutien de son parti à ce cette initiative a mentionné dans le suite : << je voudrais saluer et me féliciter de la tenue de ce congrès qui est la preuve tangible d’une démarche démocratique au sein de votre parti politique que vous projeter avec des valeurs de panafricanisme.>>

Djahi Kragba Nicaise , stagiaire de l’Agence de presse panafricaine (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here