Afrique du Sud : 664 millions $ de vins exportés en 2018

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Afrique du Sud, les exportations de vins ont rapporté 9,06 milliards de rands en 2018 (environ 664 millions $), soit 4% de plus qu’en 2017. C’est le premier vignoble du continent africain.

S’agissant des marchés d’écoulement, les exportations vers le Royaume-Uni, premier débouché de l’industrie, ont augmenté de 5%, soit 1,84 milliard de rands. Les marchandises écoulées du côté de l’Allemagne et les Pays-Bas s’évaluent respectivement à 1,3 milliard de rands et 693 millions de rands. En outre, l’exportation de vins vers les pays africains ont généré 608 millions de rands. Soit une hausse de 16%, par rapport à l’année précédente.  

D’après Wines of South Africa (Wosa), le groupement des exportateurs de vins sud-africains, cette meilleure valorisation a permis de compenser la baisse de 6% du volume de vins écoulé en 2018 (420,2 millions de litres). Ce dernier chiffre s’explique par une chute de 14% de la récolte de vins de cuve en 2018 à 1,24 million de tonnes, soit son plus bas niveau depuis 2005.

Premier vignoble du continent africain

Selon les statistiques de 2017, l’Afrique du Sud est le 8ème producteur mondial de vin (elle était le 7ème l’année précédente) avec 1,08 milliard de litres produits, soit 4,32% de la production mondiale, telle que calculée en 2018 par l’Organisation internationale de la vigne et du vin (Oiv). Cette production, en hausse de 3% sur l’année précédente, représente toutefois près de deux fois et demie le volume de sa consommation nationale  qui est de 450 millions de litres en 2017 (Oiv, 2018). Le pays, largement autosuffisant et doté du premier vignoble du continent africain avec plus de 125 000 hectares, aura exporté plus de 41,7% de sa production, soit 450 millions de litres, pour un montant de 583 millions d’euros (Oiv, 2018).

D’après la Wosa, les vins blancs auront représenté plus de 55% des surfaces plantées en 2016, bien que les vins rouges soient en progression constante avec 45%. Plus de 40% des vins produits sont certifiés, contre seulement 10% il y a 10 ans.

En 2017, le pays a exporté 516,55 millions de litres pour une valeur totale de 716,92 millions USD. Les exportations ont ainsi augmenté de 7,3% en volume et de 7,5% en valeur par rapport à 2015, signe que les vins exportés se sont vendus plus cher sur le marché.

Entre 2015 et 2017, les exportations de vins embouteillés ont augmenté de 24,9% en volume et de 13,5% en valeur, les exportations de vins en vrac ont diminué de 1,2% en volume et de 2,6% en valeur et les exportations de vins effervescents ont augmenté de 19,4% en volume mais diminué de 7,4% en valeur.

La majorité des vins exportés en 2017 (319 millions de litres soit 61,7%) étaient des vins en vrac. Les vins embouteillés exportés ont représenté 186,84 millions de litres soit 36,2% et les vins effervescents moins de 2,1%.

Pour rappel, l’industrie vinicole, en Afrique du sud, emploie près de 300 000 personnes et génère environ 1,2% du Pib. par
Elise Murielle Seh  


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Cameroun : Arrestation de deux journalistes Le Snjc, l’Asjc, et Rsf exigent la libération immédiate de David Eyengué et Théodore Tchopa

Read Next

L’INDE: UN MODELÉ DE CROISSANCE ATYPIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *