Algérie : Un proche de Bouteflika en prison

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) L’ex Premier ministre Abdelmalek Sellal, très proche de Bouteflika a été écroué ce jeudi 13 juin 2019 après son audition dans le cadre d’enquêtes anticorruption.

C’est alors le deuxième Premier ministre de M. Bouteflika envoyé en prison en deux jours. C’est d’abord Ahmed Ouyahia, quatre fois chef du gouvernement, dont trois sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika qui a lancé le bal des emprisonnements mercredi 12 juin 2019 après qu’il soit contraint de démissionner après un mouvement de contestation, le 2 avril dernier.

La nouvelle de l’arrestation hier jeudi de la mise sous mandat de dépôt a été annoncée par la télévision publique A3 sur la bande synthé. Abdelmalek Sellal est accusé d’avoir commis dans l’exercice de ses fonctions. Pour être plus précis, il est poursuivi, nous apprend-on, pour des «affaires concernant la dilapidation des deniers publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges», un peu comme son ancien collègue Ahmed Ouyahia

Mercredi, un juge a placé en détention préventive contraint à la démission le 2 avril par un mouvement de contestation inédit, après 20 ans à la tête de l’Algérie.

Comme on le constate, depuis la démission d’Abdelaziz Bouteflika, la justice algérienne a lancé une série d’enquêtes et placé en détention de puissants hommes d’affaires ayant été soupçonnés d’avoir profité de leurs liens avec le chef de l’Etat déchu pour obtenir des avantages ou des marchés publics.

Par Kellé Dadou App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Activités parlementaires : Les membres de la Commission des Finances et du Budget vont se réunir ce vendredi

Read Next

Université de Douala : Tout est bien qui finit bien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *