(Agence de presse panafricaine) -L’ex Président angolais, à qui on reproche d’avoir détourné les fonds publique en complicité de sa fille Isabel dos Santos et a résolu de dire sa part de vérité dans un courrier adressé aux présidents de l’Assemblée nationale et de la Cour constitutionnelle, dont on eu connaissance, nos confrères de l’Afp.

« Le président de la République (…) n’a jamais transféré d’argent public sur son compte ou à quelconque autre entité. Tout ce qui a été dit relève du mensonge… Le président de la République n’avait aucune participation directe dans les ventes de diamants (et) n’a pas vendu ou acheter de diamants. Qui dit le contraire ment…Le président de la République n’avait aucune participation directe dans la vente de pétrole brut…», a-t-il relevé.

Il faut dire qu’Isabel dos Santos dont les comptes ont été bloqués et les avoirs gelés, est appelée à répondre des actes de corruption et de détournement de deniers. Ce qu’elle rejette et pour elle, il ne s’agit ni plus, ni moins que d’un « procès politique » engagé par le successeur de son père Joao Lourenço.

Jose Filomeno dos Santos, fils de l’ancien homme fort de l’Angola passe lui aussi devant les juges depuis Décembre 2019 ; tout comme ses deux parents, il est soupçonné d’avoir pris des libertés avec les fonds publics.

Ricci Eyock pour App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here