BENIN: 1,813 tonne de drogue saisies à l’aéroport de Cotonou

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Office centrale de répression du trafic illicite des drogues et des précurseurs (Ocertid) a procédé à la saisie de 1,813 tonne de Khat à l’aéroport international Cardinal Bernadin Gantin de Cotonou. En provenance d’Addis-Abeba (Ethiopie), ces stupéfiants ont été présentés par les porteurs aux éléments de l’Ocertid comme des feuilles de moringa.

La marchandise interceptée et présentée aux médias le 25 janvier 2019 à Cotonou, était répartie en plusieurs colis en fonction des destinations notamment les États-Unis et l’Europe. Selon le porte-parole de la police républicaine, le contrôleur général Pascal Odeloui, il s’agit d’un réseau qui excelle dans le commerce illicite de ce type de stupéfiant. C’est la manœuvre d’un vaste réseau de trafiquants qui veulent se servir du Bénin comme une plaque tournante de leur commerce illicite de cette variété de drogue encore peu connue dans ce pays. 

Leur stratégie consiste à présenter le produit comme des feuilles de moringa pour tromper la vigilance des forces de l’ordre. « Le mode opératoire de ce réseau, c’est que ces trafiquants procèdent au recrutement de leurs compatriotes vivant dans les pays ciblés. Ceux-ci, à leur tour, utilisent des compatriotes béninois pour atteindre leur objectif. Ils récupèrent leurs adresses et les envoient à leurs recruteurs. Et c’est à ces adresses que plusieurs cartons sont expédiés puis réexpédiés vers les États-Unis et l’Europe », a-t-il indiqué.

A l’en croire, le patron de ce réseau a avoué à la police qu’avant le Bénin, ils ont exercé en Angola.

Comme quoi,  malgré les peines infligées aux trafiquants de stupéfiants et la création de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), des hors-la-loi continuent de faire du Bénin, une plaque tournante de la drogue.

En tout cas, les personnes interpellées ont été confiées à la police républicaine, en attendant qu’ils soient présentés au procureur de la République. par Victor Bakomba


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

OUGANDA : Le gouvernement lutte contre les jeux d’argent

Read Next

TCHAD HCR: 135 millions de dollars pour les besoins humanitaires des réfugiés

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *