les depeches de NYOBE Pièces jointes08:39 (il y a 10 minutes) À papyrecords Bénin : Boni Yayi et Nicéphore Soglo créent leur parti politique bientôt Un nouveau parti politique est en gestation au Bénin. Nicéphore Soglo et Boni Yayi, tous deux anciens présidents de la République, portent très bientôt une formation politique sur les fonts baptismaux. «Les Démocrates». C'est le nom du foetus qui verra le jour très prochainement. Des sources bien introduites, tout est déjà fin prêt. Le parti de l'opposition pourra naître d'ici la deuxième quinzaine du mois d'août. Il aura pour mission la restauration de la démocratie et de l'État de droit au Bénin. Piloté par deux anciens chefs d'État, Les Démocrates sera, apprend-on, le plus grand regroupement politique pour affronter les défis de démocratie. En effet, depuis le 6 avril 2016, Patrice Talon a pris les rênes du pays avec une kyrielle de réformes politiques et administratives. Beaucoup ont soulevé l'aménuisement des acquis démocratiques. Des lois adoptées au parlement sont traitées de crisogènes et drones. Ces lois ont empêché l'opposition de participer aux législatives du 28 avril 2019. C'est dans la foulée que l'ancien président Boni Yayi et Rosine Soglo ont été gazés par les policiers au cours d'une manifestation. Plus tard, l'ancien chef d'Etat a été assigné à domicile pour 52 jours. Il aura la vie sauve grâce aux interventions de plusieurs chefs d'État de la sous-région. Depuis, le parti de Boni Yayi, Forces cauris pour un Bénin émergent est divisé et une partie est traitée de «troisième bloc de Talon». Boni Yayi a dû démissionner de son parti le 5 avril 2020 pour laisser la maison à Paul Hounkpè et compagnie. Depuis lors, plusieurs cadres du parti ont quitté la barque cauris. Boni Yayi et Nicéphore Soglo ne cessent de donner leur opinion sur l'actualité politique nationale. La création de leur parti pourra sonner comme une alternative crédible pour affronter le camp présidentiel en 2021. La grosse équation est de savoir si le ministre de l'intérieur va leur délivrer le certificat d'autorisation pour que le parti ait une existence légale. Le cas de Nfn... Le parti les Nouvelles forces nationales a subi sans pouvoir rien faire, pour l'heure. Il a constitué ses dossiers qu'il a déposé au ministère de l'intérieur le 2 avril 2020. Or, la loi électorale dispose que deux mois après le dépôt du dossier, si le ministère ne dit rien, le dossier est de facto validé. Le 3 juin, par exploit d'huissier, le parti a fait constater au ministre que le délai de deux mois est épuisé. Le 11 juin, le parti a saisi le directeur du journal officiel à l'effet de faire publier la déclaration de constitution au journal afin d'avoir une existence légale. Mais, à leur grande surprise, le directeur général du journal officiel leur a opposé une fin de non recevoir. Vivement que le même scénario ne se répète avec le prochain parti en gestation. Boni Yayi, ancien président de la République
(Agence de presse panafricaine) -Un nouveau parti politique est en gestation au Bénin. Nicéphore Soglo et Boni Yayi, tous deux anciens présidents de la République, portent très bientôt une formation politique sur les fonts baptismaux.
«Les Démocrates». C’est le nom du fœtus qui verra le jour très prochainement. Des sources bien introduites, tout est déjà fin prêt. Le parti de l’opposition pourra naître d’ici la deuxième quinzaine du mois d’août. Il aura pour mission la restauration de la démocratie et de l’État de droit au Bénin.Piloté par deux anciens chefs d’État, Les Démocrates sera, apprend-on, le plus grand regroupement politique pour affronter les défis de démocratie. En effet, depuis le 6 avril 2016, Patrice Talon a pris les rênes du pays avec une kyrielle de réformes politiques et administratives. Beaucoup ont soulevé l’amenuisement des acquis démocratiques. Des lois adoptées au parlement sont traitées de crisogènes et drones.
Nicéphore Soglo, ancien président de la République
Ces lois ont empêché l’opposition de participer aux législatives du 28 avril 2019. C’est dans la foulée que l’ancien président Boni Yayi et Rosine Soglo ont été gazés par les policiers au cours d’une manifestation. Plus tard, l’ancien chef d’Etat a été assigné à domicile pour 52 jours. Il aura la vie sauve grâce aux interventions de plusieurs chefs d’État de la sous-région. Depuis, le parti de Boni Yayi, Forces cauris pour un Bénin émergent est divisé et une partie est traitée de «troisième bloc de Talon».
voici le parti politique
Boni Yayi a dû démissionner de son parti le 5 avril 2020 pour laisser la maison à Paul Hounkpè et compagnie. Depuis lors, plusieurs cadres du parti ont quitté la barque cauris. Boni Yayi et Nicéphore Soglo ne cessent de donner leur opinion sur l’actualité politique nationale. La création de leur parti pourra sonner comme une alternative crédible pour affronter le camp présidentiel en 2021. La grosse équation est de savoir si le ministre de l’intérieur va leur délivrer le certificat d’autorisation pour que le parti ait une existence légale.
Le cas de Nfn…
Le parti les Nouvelles forces nationales a subi sans pouvoir rien faire, pour l’heure. Il a constitué ses dossiers qu’il a déposé au ministère de l’intérieur le 2 avril 2020. Or, la loi électorale dispose que deux mois après le dépôt du dossier, si le ministère ne dit rien, le dossier est de facto validé. Le 3 juin, par exploit d’huissier, le parti a fait constater au ministre que le délai de deux mois est épuisé. Le 11 juin, le parti a saisi le directeur du journal officiel à l’effet de faire publier la déclaration de constitution au journal afin d’avoir une existence légale. Mais, à leur grande surprise, le directeur général du journal officiel leur a opposé une fin de non recevoir. Vivement que le même scénario ne se répète avec le prochain parti en gestation.
Parfait Folly correspondant (App) Bénin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here