(Agence de presse panafricaine) -Les acteurs politiques et de la société civile ne sont pas restés en marge de la célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance du Bénin. Nous vous proposons quelques morceaux choisis.
Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national des Fcbe, parti de l’opposition
Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national des Fcbe
«…Le plus important, dans les conditions comme celles-ci, après soixante années de vie, n’est forcément plus la qualité de la fête à donner mais le contenu du bilan à présenter. Soixante ans dans l’administration publique béninoise, c’est déjà la retraite pour bon nombre. Qu’avons-nous alors fait de notre indépendance soixante ans après? Voilà mes chers compatriotes la question qui devra désormais éveiller nos consciences. Du 1er août 1960 à ce jour, des gouvernements se sont succédé. … Les approches ne sont pas les mêmes, les résultats non plus. La preuve, en dépit de tous les efforts consentis par les uns et les autres, nous ne saurions citer notre pays dans le concert des nations véritablement prospères. Le panier de la ménagère demeure souffrant. Le peuple contenu de vivre dans l’indigence. L’eau, source de vie continu d’être une denrée rare dans certaines contrées. Le pari
d’autonomisation de l’énergie électrique reste non encore gagné. Avec un système éducatif toujours titubant, des institutions encore sous l’emprise des politiques, vous comprenez donc qu’il reste beaucoup à faire. Face à ce tableau, je voudrais nous inviter à un sursaut patriotique, un nouveau pacte avec  notre pays.  En ma qualité de responsable de parti politique résolument engagé dans l’opposition, je rêve d’une élection transparente et l’avènement d’une alternance au sommet de l’État…».
Martin Assogba, Directeur Exécutif de l’ONG ALCRER
Martin Vioutou Assogba, directeur exécutif de l’ONG Alcrer
« …Que cette célébration soit pour notre pays une occasion de renforcement de la paix et pour notre peuple, un ferment de l’unité nationale et de célébration de la fraternité entre tous ses fils et filles ! C’est aussi le lieu de nous exhorter à la culture du travail bien fait, à la discipline et au patriotisme, seuls gages du développement effectif du Bénin, notre commune patrie…».
David Eglozoun, membre fondateur du parti Les Démocrates
« Après la période post-indépendance marquée par l’instabilité politique, le Bénin a connu une période de stabilité très remarquable avec l’effectivité de la démocratie, à partir de l’historique *conférence des forces vives de la nation du février 1990. Mais, depuis l’avènement du président Patrice TALON en 2016, nous pouvons dire que le Bénin a cessé d’exister. Notre pays est désormais méconnaissable avec les crimes économiques, sociaux politiques caractérisés par l’injustice faites aux opposants au régime avec la violence policière, la restriction des libertés d’expression et le non-respect des droits de l’homme. Nous pouvons conclure que le Bénin a perdu son indépendance et est désormais un pays agonisant».
Parfait Folly correspondant (App) Bénin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here