Burkina Faso : Le Cdp annonce un congrès extraordinaire

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’ancien parti au pouvoir, sous l’instigation de ses responsables, était face à la presse le mardi 11 juin 2019, à Ouagadougou.

Un point majeur a meublé la rencontre. Les responsables ont annoncé la tenue cette semaine d’un congrès extraordinaire. Ce sera le dimanche 16 juin 2019 à la maison du peuple. Pour les camarades de Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, il faut revoir les statuts et règlement intérieur des textes régissant le fonctionnement du parti.

C’est en principe depuis juin 2018 que le dernier congrès s’est tenu avec la désignation d’Eddie Komboïgo comme président. Les effectifs du bureau avaient même été revus à la hausse, passant de 600 à 1.000 membres. D’où la nécessité de corriger certains dysfonctionnement. Des simples assisses en tout cas, comme expliquent les cadres du parti qui pensent que cela n’a rien à voir avec la désignation du candidat pour la présidentielle de 2020

Affaire François Compaoré

Cette histoire qui fait toujours grand bruit est aussi une question importante pour le frère cadet de Blaise Comppaoré, , fondateur du Cdp au Burkina. Cependant, le parti dit ne pas faire confiance en la justice burkinabè qui devra juger François Compaoré. « Il y a des magistrats aux ordres dans ce pays et s’il (François Compaoré) tombe sur des magistrats aux ordres, la délibération est déjà connue à l’avance », soutient Achille Tapsoba.

Alex Dibonguè


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Xénophobie : Lorsque des employés subissent les foudres des patrons à cause de la couleur de la peau

Read Next

Congo : La date des sénatoriales est connue

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *