Burkina Faso : Les habitants de la commune de Tongomayel chassés de chez eux

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) Ils ont reçu des menaces des hommes armés, leur intimant l’ordre de vider les lieux dans les 72 heures à venir.

Un message pris très au sérieux, par les populations de la province du Soum, région du Sahel et, nombreux sont ceux qui ont tout abandonné derrière eux.  

Les détails.

C’est le mardi dernier que des individus armés ont fait irruption à Tongomayel, forçant les populations à se réunir pour s’empresser de leur prêcher l’islam. Profitant de leur ”sermon”, les hommes armés (au nombre de huit selon nos confrères de RFI) ont lancé un ultimatum à toute personne présente ce jour-là.

Le message est aussi clair que brutal : tous les habitants de Tongomayel ont 72 heures, soit trois, pour quitter leur commune. Tous, sans exception. Les personnes du troisième âge ont tout de même pris le risque d’exprimer leur inquiétude, arguant qu’elles ne savaient pas où aller si elles venaient à quitter les lieux. Les hommes armés ont tout simplement fait savoir qu’ils n’en avaient cure.

Depuis, c’est le branle-bas. Environ 2.000 personnes se sont retrouvées sur les routes, emportant tel ou tel effet, selon les possibilités de chacun. D’après une source citée par nos mêmes confrères : « À l’heure actuelle, Tongomayel s’est vidée ».

 Destination, la ville de Djobo pour certains et des hameaux de culture pour d’autres.

« Ces hommes armés n’ont pas dit ce qu’ils veulent faire de la ville », laisse entendre une des autorités de la commune. Quant aux forces de défense et de sécurité, elles brillent à Tongomayel par leur absence.

A ce propos, les policiers et militaires présents sur les lieux se sont envolés pour d’autres cieux suite à des attaques qui ont eu lieu il y a quelques semaines dans la commune. Depuis, les habitants de Tongomayel sont livrés à eux-mêmes. Pour l’instant, Ouagadougou reste silencieux derrière les murs de ses bureaux.

Par N.R.E App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Journée mondiale de la Normalisation : Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique présider l’évènement

Read Next

Cameroun Mouvement d’humeur à Sangmelima : Le maire met les uns et les autres en garde

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *