Jean-Pierre Amougou Belinga,PDG du groupe L'Anecdote

(Agence de presse panafricaine) -L’assassinat scrupuleux du jeune Brian Fombor Fabo aux confins du stade Ahmadou Ahidjo le week-end du 05 juin dernier a donné l’occasion aux détracteurs du magnat de la presse d’essayer d’en découdre avec lui en lui attribuant à tort le fait d’avoir commandité la mise à mort du jeune homme dont la copine est passée par son groupe médiatique, en la chaîne de télévision Vision 4.

 

 

 

Autant on déplore cet assassinat, autant les ramifications de celui-ci suscitent moult interrogations dont la plus pertinente est à qui profite ce crime ? Quand on sait que le rapprochement fait avec Amougou Belinga tient de ce que la copine du défunt qui était pourtant avec lui au moment des faits a été épargnée par les tueurs alors que des sources crédibles indiquent par ailleurs que les tourtereaux avaient subi une filature en règle jusqu’au site fatidique. Dès lors, d’où vient-il que Jean-Pierre Amougou vienne à être cité dans cette lugubre affaire plutôt aux allures de règlement de comptes étant entendu que le défunt était un noceur attitré et friand de filles qui crèvent l’écran comme l’est Ivana Essomba sa copine épargnée par ses bourreaux. Supputations faites, il pouvait succomber à la jalousie d’un amant éconduit ou même d’un rival qui aurait mal digéré qu’il lui ravisse la vedette alors qu’il résidait jusqu’ici à l’étranger où il se mouvait dans le monde des affaires sans aucune précision. Ce qui induit que le défunt aurait pu avoir une flopée de potentiels et réels ennemis en voulant à sa vie et sachant comment s’y prendre en toute impunité pour peu que ces derniers arrivaient à maîtriser son mode opératoire pour le noceur qu’il fut.

 

A preuve, il fut assassiné en pleine nuit à bord de son véhicule en compagnie de sa copine qu’il venait à peine de récupérer au lieudit Titi Garage dans un coin en partance pour une discothèque où l’attendaient ses amis. De même, en l’absence de toute accointance avec le PDG du groupe L’Anecdote, il y a plutôt lieu de s’interroger sur ce qui pouvait être le mobile de celui-ci pour commanditer son assassinat aussi longtemps que sa copine avait été virée bien longtemps avant qu’elle ne fasse la connaissance  de cujus. Essaie-t-on ainsi de déstabiliser et de discréditer Amougou Belinga et ce, à quelle fin ? Mais comme l’homme a pignon sur rue, on croit pouvoir l’affubler et lui causer quelque tort qui déteindrait sur sa notoriété, alors que dans la foulée pourtant deux suspects ont été appréhendés sur des motos en possession de couteaux avec du sang frais mieux on aurait dû commencer par enquêter dans l’entourage de sa copine Ivana Essomba qui accumule des soupirants, eu égard à sa beauté étourdissante.

 

 

 

Nyobe Nyobe pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here