(Agence de presse panafricaine) -En partenariat avec l’Union européenne et tenant à diluer la prolifération d’armes légères dans la sous région pour en diluer les effets pervers, le pays de la zone Cemac se sont retrouvés les 11 et 12 mars derniers à Douala à l’effet d’harmoniser leurs politiques de dissémination des bonnes pratiques afférentes au trafic des armes et surtout d’en analyser les risques au travers d’un ciblage conséquent des inspections en matière de flux d’armes.

 

Pour ce faire, les pays membres on convenu de la dotation des ports de la côte ouest africaine et notamment le Port autonome de Douala d’une logistique mieux à même de détecter de ces armes qui de fait contribuent au renforcement préjudiciable de l’insécurité transfrontalière en érodant dangereusement le volume des échanges commerciaux dans ces pays. C’est donc dire qu’outre les scanners existants, il fallait en proposer d’autres plus performants non sans qu’à l’occasion, les parties soient formées à l’élaboration de la documentation douanière avec un accent singulier mis sur l’identification des licences pertinentes destinées au contrôle des armes. en somme, il s’est agi d’élaborer une stratégie concertée de lutte contre la prolifération des armes légères en y intégrant notamment les acteurs se mouvant dans le contrôle aux frontières soient les différents éléments des forces de défense et de ce qui en tient lieu, en matière de coopération douanière et maritime. Au demeurant, l’efficacité de cette lutte étant assujettie au partage d’informations entre pays membres, ceux-ci ont convenu de l’arrimage de leurs ports respectifs à la gestion informatisée de ceux-ci pour faciliter la corrélation entre lesdits systèmes douaniers et des autres acteurs en charge du suivi des transferts. Autant dire l’avènement imminent d’une symbiose opérationnelle de toutes les parties prenantes. Deux jours d’intenses travaux donc et au sortir desquels les parties savent désormais altérer les risques liés à la perpétuation de la prolifération d’armes légères dans la sous région Afrique Centrale.

Nyobe Nyobe pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here