Cameroun : Conférences des guichets uniques : Le pendant de l’intégration commerciale continentale

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) Commis à la gestion et au développement du commerce international en de nombreux pays disposant d’un littoral, les guichets uniques entendent franchir un palier supplémentaire en se positionnant en précurseurs du commerce intra-africain à travers la 7e conférence qu’abrite le Cameroun sous l’égide du Guce (Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur du Cameroun) du 17 au 19 septembre 2019 à Yaoundé, sous le haut patronage de Son Excellence Paul Biya, Président de la République du Cameroun.

Une initiative qu’on pourrait penser déplacée tant il est vrai que l’une des missions assignées à cette conférence est d’améliorer les échanges des pays sans littoral dont ne fait pas partie le Cameroun qui cependant joue un rôle majeur en ce sens en permettant notamment à ses voisins dont la Rca et le Tchad de commercer avec l’extérieur via lui qui a mis à leur disposition des corridors terrestres où le trafic est conséquent et plutôt dynamique. C’est donc dire qu’entre ces trois pays de la zone Cemac, la notion du commerce intra-africain est dans le gênes des dirigeants et constitue par ailleurs la clé de voûte de l’intégration sous régionale.

Fort de cette réalité, on peut valablement comprendre l’engouement que suscite cette conférence pour les autorités camerounaises qui savent y gagner au change à plus d’un titre, eu égard au déploiement attendu lors de ladite conférence d’une vingtaine de pairs africains assortis d’une flopée de partenaires au développement ainsi que des organisations internationales dédiées au développement du commerce à tous points de vue.

Attentes bénéfiques

Au demeurant et en marge de l’aspect strictement protocolaire avec la présidence du Chef de l’Etat camerounais lui-même, il s’agira par ailleurs de saisir d’énormes opportunités offertes aux participants en une dynamique sous-jacente d’amélioration induite de leurs balances de paiement respectives, aussi longtemps que celles-ci sont desservies par un déficit chronique avec les pays hors de l’espace continental. Ainsi donc, en boostant cette dynamique, le Cameroun pourra par ailleurs se positionner en précurseur de cette Afrique gagnante et plus présente dans les échanges internationaux quand bien même cette conférence se circonscrit davantage aux échanges intra-africains.

Mais comme tout processus se veut graduel, nul doute qu’au sortir de celle-ci les pays africains développeront des politiques d’échanges plus agressives et onc susceptibles de leur garantir des plus-values certaines leur permettant de doper leur croissance socioéconomique induite, étant entendu que pour l’heure, seul le commerce constitue pour ces pays, la meilleure source de revenus budgétaires. Par Hermine Yeye App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Cameroun Point de presse sur le : Lancement de la U.S. International Development Finance Corporation

Read Next

Nigéria : Le chef d’un comité anti-corruption suspendu

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *