(Agence de presse panafricaine) -Pas épargnés par la contamination au Covid-19, de nombreux politiques nationaux le sont quand bien même leurs formations politiques confirment certains cas à l’instar du Manidem pour Anicet Ekane depuis lors confiné en son domicile, alors que l’UDC peine à en faire autant pour son vice-Président Cyrille Sam MBAKA, alors que la chaumière, son établissement de loisirs a subi une désinfection en règle avant d’être fermé au public depuis peu.

Devant de telles cachoteries, il y a lieu d’interpeller cette autre formation politique sur l’urgence qu’il y a à informer le grand public, eu égard à la dangerosité de cette pandémie, alors que notre équipe rédactionnelle a tenu à être au fait de la réalité sanitaire dudit vice-président sur qui repose désormais la direction de cette formation politique, tout au moins statutairement. Au-delà, il y va d’une question de santé publique que ne sauraient ignorer les responsables de cette formation politique pour laquelle l’éthique est le crédo et qui en cette occasion devrait se traduire par une transparence totale au sujet de son vice-président dont on ignore tout si ce n’est que son établissement est fermé après avoir été désinfecté. Et quand bien même cela constituerait un coup grave pour cette formation politique, il y a plus grave en taisant la situation sanitaire de Cyrille Sam MBAKA, surtout qu’avec le Covid-19 la ligne de démarcation entre vie publique et vie privée est devenue si étroite qu’il n’ait plus de considération à faire prévaloir pour se protéger et protéger les autres.

 

 

Nyobe Nyobe pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here