Cameroun: Entre 2014 et 2018, la dette publique a augmenté de 3 405 milliards Fcfa

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Selon une note de conjoncture du ministère des Finances (Minfi) de la République du Cameroun, la dette publique de ce pays est passée de 3 726 milliards à 7131 milliards de Fcfa, en l’espace de quatre ans. Soit, pratiquement, une inflation moyenne annuelle de près de 1000 milliards Fcfa.

Cette accumulation de la créance publique en 2018 (soit 33 % du Pib), explique le Minfi, est en grande partie financée par les prêts-projets. En réalité, c’est la conséquence du financement des projets structurants, notamment des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (Can) dont le Cameroun devait assurer l’organisation en 2019, mais que la Confédération africaine de football (Caf) lui a retirée.Pour la gouverne, plus de 3500 milliards de Fcfa de cette dette ont été contractés auprès de la Chine.

Un taux d’endettement davantage exponentiel au fil des années

On se souvient que l’année dernière, à l’occasion d’une séance plénière du Sénat, précisément le 28 mars 2018, Louis Paul Motaze, le ministre des Finances (Minfi), indiquait que la dette du Cameroun se chiffre à 6156 milliards Fcfa, au 31 janvier 2018. Ce qui représentait déjà, selon le Minfi, à peu près 30% du produit intérieur brut (Pib) du pays. Soit  une hausse de la dette du pays de 773 milliards Fcfa, comparativement à la situation en mai 2017, période du dernier pointage de la Caisse autonome d’amortissement (Caa), gestionnaire de la dette publique du Cameroun. A cette période justement, la Caa avait annoncé que l’encours de la créance publique était estimé à environ 5383 milliards Fcfa.

Au 31 décembre 2016, l’encours de la dette publique du Cameroun, était de 4725 milliards Fcfa (26,3% du Pib), contre 4488 milliards Fcfa (26,7% du Pib) au 31 décembre 2015, selon les données disponibles au ministère des Finances du Cameroun,.

A l’époque, selon les prévisions de la Standard & Poor’s (S&P), l’agence de notation américaine, la dette publique camerounaise devait atteindre  33% du Pib, la fin de l’année 2020. Aujourd’hui, avant ce délai, le Cameroun y est déjà, et c’est inquiétant ; même si pour le ministre des Finances Camerounais, « l’endettement du Cameroun en relation avec son Pib est soutenable par rapport au plafond de 70% fixé par la Cemac ». Des bailleurs de fonds, à l’instar du Fonds monétaire international, (Fmi), vont dans le même sens pour soutenir que la dette du Cameroun est raisonnable, car étant en deçà des normes de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) qui la situent à plus de 50% du Pib. par Ngom Marie


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

AFRIQUE : Le milliardaire Mohammed Hussein Al-Amoudi en liberté

Read Next

Cameroun : Malgré l’arrestation du Pr Maurice Kamto Les manifestions du Mrc du 02 février prochain sont maintenues

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *