Obsèques de Victor Fotso

(Agence de presse panafricaine) -En optant pour la direction du cérémonial funéraire en lieu et place de la police habituée et habilitée à le faire depuis des années, les sous-officiers de l’armée ont inexorablement jeté un pavé dans la mare en suscitant le courroux des premiers cités et surtout en dégradant dangereusement le cérémonial consacré aux hautes personnalités, comme le fut sans contestation le défunt Fotso Victor. A preuve, au sortir de cette piètre prestation, on a vite fait de faire le constat selon lequel, loin d’essayer de ravir ainsi la vedette à la police, ceux-ci se sont inéluctablement trompés de cible et étalé au grand jour leur incompétence en la matière.

 

 

 

 

C’est le cas effectivement de le relever, tant il est de notoriété que ce sont les policiers et de surcroit des Officiers de Police qui rendent un dernier hommage à une personnalité mais là, a voir ce qui s est passé le week-end dernier à Bandjoun relève de l’amalgame. Surtout que ceux commis pour la manœuvre furent des sous Officiers qui portent le corps d’un haut responsable de l’État. C’est inconcevable. Ce d’autant plus que la réglementation est univoque en la matière : «C’est la Police et les officiers de Police qui sont habilités à le faire».

 

 

 

 

Hermine Yeye pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here