Cameroun : On parle toujours de la Sonara

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Après le grave incendie survenu à l’unique raffinerie du Cameroun, le 31 mai 2019, les autorités camerounaises ont décidé d’ouvrir une enquête pour le volet assurance. On veut comprendre les contours du contrat.

C’est donc dans ce cadre que le Directeur général de la compagnie Activa Assurance a été convoquée ce mercredi 17 juillet 2019 dans les locaux de la Société nationale de raffinage (Sonara) à Limbé dans la région du Sud-ouest pour être entendu. Il sera face aux éléments de la police judiciaire et la gendarmerie pour explique les contours du contrat d’assurance entre Activa et la Sonara.

Une grande coïncidence tout de même puisque l’audience du Dg d’Activa survient quelques jours seulement après le dépôt sur la table du Premier ministre Dion Nguté, de la copie du rapport d’enquête de l’incendie de la Sonara. Et les langues se sont bien déliées après les flammes, informant à tort ou à raison que la Sonara n’était pas en règle sur ce domaine là. En fait les médias locaux ont relayé l’information selon laquelle la Sonara n’avait pas payé la prime d’assurance jusqu’au moment de la survenue de l’incendie.

Par Alex Dibonguè App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Togo : Lomé est connecté en haut débit

Read Next

République Démocratique du Congo : Le virus Ebola déclaré urgence mondiale

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *