Can Egypte 2019 : Prime des Lions Indomptables

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

( Agence de presse panafricaine ) Fabrice Ondoua, invité à Radio Balafon demande aux camerounais de laisser Idriss Carlos Kameni tranquille

« Nous avons fait ça parce qu’on se sent méprisés. La même chose s’est passé en 2017… mais nous avons accepté pour notre pays. Nous avons voulu prendre le peuple à témoin. En 2017, nous avons mouillé le maillot pour la partie et nous avons remporté cette CAN. Nous repartons cette fois en Egypte pour mouiller le maillot pour notre pays. Mais il fallait que le peuple soit au courant de certaines choses

Le Chef de l’État a signé un décret. Mais il y a des gens qui sont là pour que ça ne marche pas

Nous ne jouons pas pour de l’argent. Nous jouons pour l’honneur de la patrie. Certains ont payé eux-mêmes leur billet d’avion pour venir à certains rassemblements, c’est mon cas, c’est pour le pays.


Je ne comprends pas pourquoi certaines personnes indexent Carlos Kameni. On l’accuse d’être à l’origine de ce mouvement. On le traite de tout sur les réseaux sociaux. Alors que c’est lui même qui demande aux gars d’aller jouer pour le pays.

Si Kameni n’était pas dans cette équipe, beaucoup de choses se passeraient mal. Nous sommes jeunes…Ce n’est pas Kameni qui a demandé aux gars de manifester quoi que ce soit, au contraire ! On n’a obligé personne de signer. C’est chacun qui s’est senti concerné et a signé.

Donc arrêtez d’accuser Carlos Kameni…..››.

Une sortie qui intervient après les prises de position et les propos tenus par les panélistes d’une émission dominicale qui passe dans une chaine privée camerounaise.

Une attitude jugée grossière

Certains ont estimé qu’il était inconvenant pour les lions indomptables qui avaient déjà perçu 20 millions de FCFA, de focaliser l’attention du public sur eux. Une conduite incorrecte, d’autant plus que ce vendredi, les camerounais dans leur grande majorité saluaient la mémoire des soldats tombés sur le champ de guerre, alors qu’ils défendent l’intégrité territoriale, au détriment de leur vie.

Ils le font sans réclamer le moindre centime et, quelquefois, leurs primes ne leurs sont pas reversées pour des raisons ignorées de tous. De nombreuses familles pleuraient ce jour là, un être cher. Et, dans une attitude que d’aucuns ont aussi trouvé ironique, les joueurs de l’équipe nationale ont signé une lettre pour dire aux familles des soldats tombés les armes à la main, qu’ils sont de tout cœur avec eux et, partagent leur douleur.  

C’est ce jour qu’ils vont livrer leur premier match, contre l’équipe Guinée-Bissau, à Ismailia. La victoire, comme pour tous leurs autres rencontres, est attendue.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Tchad : Des ennuis judiciaires de Mahamat Nouri en France

Read Next

Rdc : Le sort de Ntanganda très attendu

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *