Centrafrique: La population est dans la rue

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 3.000 Centrafricains, dont le Premier ministre, ont manifesté ce lundi 28 janvier 2019 à Bangui pour exiger la levée de l’embargo sur les armes en Centrafrique, décrété par les Nations unies en 2013.

Pour Mathieu Simplice Sarandji, « Il y a un verrou qui mérite d’être levé, c’est l’embargo qui frappe nos forces de défense et de sécurité », a laissé entendre le Premier ministre, sur un podium de la place des Martyrs, devant le Stade 20.000-places de Bangui. Devant une foule impressionnante, il a affirmé sous les ovations que «le gouvernement respecte l’embargo alors que les groupes armés reçoivent des armes. Le peuple centrafricain ne peut pas comprendre cette loi de deux poids deux mesures »,. En effet, c’est depuis 2013 que l’Onu a interdit à la Centrafrique de se procurer des armes et des munitions et les autorités de Bangui ont plusieurs fois demandé la levée de cet embargo sans en obtenir une réponse.Jeudi, le Conseil de sécurité de l’ONU doit comme il le fait chaque année, statuer sur son renouvellement ou non, alors même que «la Russie et la France ont obtenu depuis 2017 des exemptions pour livrer des armes à Bangui dans le cadre de la reformation de l’armée centrafricaine. Une demande chinoise similaire n’a pour l’heure pas abouti», nous informe les sources diplomatiques.Une situation qui met en mal les forces de défense centrafricaine. La preuve «on a des militaires qui ne travaillent plus à cause de l’embargo, c’est à cause de la France», a déclaré un manifestant brandissant une pancarte qui accuse Paris de mener un jeu trouble.Pour mémoire, la Centrafrique a sombré dans la violence après le renversement en 2013 de l’ex-président François Bozizé par la rébellion Séléka, entraînant la contre-offensive de groupes antibalaka, milices se présentant essentiellement comme chrétiennes. Hermine Yèyè.


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Présidentielle au Sénégal: Des observateurs déployés par l’Ue

Read Next

Cameroun : Les comptes de Rougier scellés

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *