Coopération bilatérale: Nétanyahou en visite pour la première fois

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou est annoncé  ce dimanche 20 janvier 2019 à Ndjamena.

C’est la première visite d’un chef de gouvernement israélien dans ce pays africain à majorité musulmane avec lequel Israël s’apprête à renouer, ont annoncé les autorités. Cette visite, qui ne devrait durer qu’une journée, fait suite à celle du président tchadien Idriss Déby Itno en Israël en novembre 2018.

Benyamin Nétanyahou avait alors manifesté son intention d’annoncer le rétablissement des relations diplomatiques entre Israël et le Tchad, pays africain à majorité musulmane. Les relations diplomatiques entre Israël et le Tchad, pays d’environ 15 millions d’habitants, il faut bien le préciser, ont été rompues en 1972. Selon les sources diplomatiques, il s’agira de la première visite d’un Premier ministre israélien au Tchad.

M. Netanyahu est engagé dans une campagne active pour nouer ou renouer des liens, y compris en Afrique, avec des pays refusant de reconnaître Israël ou ayant pris leurs distances à cause du conflit avec les Palestiniens.

En novembre 2018, Benyamin Nétanyahou et Idriss Déby Itno avaient refusé de dire si leurs discussions incluaient des accords d’armement. Ceci, «pour faire face à des rébellions dans le Nord et l’Est du pays», avec un sur plus pour l’armée tchadienne et l’Agence nationale du renseignement qui se sont équipées de matériels militaires israéliens», comme indiqué par une source militaire tchadienne.

Il faut signaler que le bureau du Premier ministre israélien n’a pas fourni plus de détails sur un voyage qui «ne devrait durer qu’une journée», selon les sources diplomatiques.

Pour Idriss Déby Itno, cité par i24NEWS «J’ai annoncé que nous renouerions les relations diplomatiques entre le Tchad et Israël, mais le renouvellement des relations avec l’Etat hébreu ne signifie pas que la cause palestinienne sera négligée», avait alors insisté Déby au cours d’un entretien.

Pour la précision, le Tchad est l’un des Etats africains engagés dans la lutte contre les organisations djihadistes Boko Haram et Etat islamique en Afrique de l’Ouest. A ce titre, il a reçu en novembre 2018 des Etats-Unis, grand allié d’Israël, des véhicules et navires militaires d’une valeur de 659.750.000 Fcfa.

Au Tchad, les réactions des citoyens vis-à-vis du rétablissement diplomatique sont extrêmement variées. Beaucoup adoptent la position traditionnelle des pays arabes qui considèrent qu’Israël ne peut renouer ses relations diplomatiques avec le Tchad tant qu’il n’aura pas résolu son conflit avec les Palestiniens. D’autres louent le rétablissement de ces relations à condition toutefois qu’elles apportent un bénéfice au peuple tchadien dans les domaines de l’agriculture, le développement ou encore la santé.

Il faut rappeler qu’au cours des deux dernières années Netanyahou a effectué trois voyages en Afrique, il s’est rendu au Kenya, au Rwanda, en Éthiopie, en Ouganda et au Libéria, et Israël a offert des perspectives de coopération dans des domaines allant de la sécurité à la technologie, en passant par l’agriculture, afin de développer ses relations sur le continent africain.

Elise Murielle Seh


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Ordre national des experts-comptables du Cameroun: Imbroglio au sommet

Read Next

Acp: L’impératif d’une plus grande implication des états africains

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *