feve cacao
Journées nationales du cacao et du chocolat tenues du 1er au 3 octobre 2020

(Agence de presse panafricaine) -La bonne nouvelle a été confirmée aux producteurs aux Journées nationales du cacao et du chocolat tenues du 1er au 3 octobre 2020 à Yamoussoukro.

 

 

 

Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a exprimé sa satisfaction aux termes des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC) tenues du 1er au 3 octobre 2020 à Yamoussoukro. Il a félicité le Conseil du café-cacao, pour la bonne organisation de cette rencontre. Avant  d’indiquer que l’objectif du gouvernement est de procéder à la transformation locale des produits. Non sans relever que le cacao a beaucoup de dérivés.

côte-d'ivoire cacao
cacao ivoirien

« Allez-y dans les supérettes. Vous verrez que 100 g de cacao transformés en chocolat sont vendus à 500 F CFA voire 3000 F CFA. Donc la transformation du cacao nous permet d’avoir une plus-value et également cela va avoir une répercussion sur le prix au producteur », a-t-il indiqué.

Journées nationales du cacao et du chocolat tenues du 1er au 3 octobre 2020
cacao

Kobenan Kouassi Adjoumani s’est félicité du nouveau prix d’achat du kilogramme de fèves de cacao qui passe de 825 F CFA à 1000 F CFA pour la campagne octobre 2020-mars 2021. Il a exprimé sa gratitude au président de la République, Alassane Ouattara qui a accepté de faire un sacrifice supplémentaire en faveur des producteurs.

journée du cacao
Journées nationales du cacao et du chocolat

« Le Chef de l’État en acceptant ce prix, permet aux producteurs de disposer de 355 milliards de F CFA qui devrait revenir à l’État de Côte d’Ivoire. Je crois que c’est un grand sacrifice. Il convient de dire aux producteurs de ne pas se laisser abuser par des acheteurs véreux qui vont prendre leurs produits en deçà du prix fixé par le gouvernement », s’est-il exprimé.  Et de préciser : « Je le dis parce que d’ordinaire, quand on fixe le prix à un niveau tel que c’est le cas aujourd’hui, il y’a des gens qui profitent pour aller abuser de nos parents ».

Conseil du café-cacao
participant au journée cacao

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a invité l’ensemble de la population à vulgariser la consommation des produits dérivés du cacao. En faisant en sorte que dans les écoles et centres de formation, les dérivés du cacao  soient promus. M. Adjoumani a aussi évoqué le projet de modernisation de l’agriculture avec la mécanisation du secteur. Puis, l’agroforesterie, avec le projet : Cacao ami de la forêt.

, Kobenan Kouassi Adjoumani
image du cacao transformé

La forêt a rendu un énorme service au cacao. Il est maintenant du ressort du cacao de rendre la monnaie à la forêt. C’est pour cela que nous voudrions produire du cacao de façon intensive. Mais dans des espaces très réduits si nous arrivons donc à appliquer la politique de modernisation. Voyez-vous nous sommes amenés à planter du cacao dans la savane pourvu que nous puissions adapter à ses plans la politique d’arrosage goutte à goutte », conclue le patron de l’agriculture en Côte d’Ivoire.

 

 

 

Stéphane Beti correspondant (App) Côte-d’ivoire

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here