(Agence de presse panafricaine) -Le président ivoirien, a animé au cours du sommet Royaume Uni – Afrique sur l’investissement, le lundi 20 janvier 2020  à Londres un panel de haut niveau sur «les futurs  secteurs de croissance en Afrique». Le chef de l’état ivoirien a présenté le modèle ivoirien de développement et indiqué que la dynamique de croissance économique de la Côte d’ivoire s’explique par la combinaison de plusieurs actions telles que l’amélioration du climat des affaires, de la sécurité des investissements publics  et privés ainsi que la consolidation de la paix et la réconciliation nationale. Le président ivoirien a à l’occasion dit sa préoccupation pour une Côte d’Ivoire marquée par le renforcement de la croissance par la transformation des matières premières agricoles, notamment les produits de rente qui font la fierté de ce pays à l’instar du cacao, la noix de cajou et l’ananas.
App
dans la foulée, il n’a pas omis de mentionner la nécessité de mettre un accent particulier sur les secteurs importants tels que l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi des jeunes et surtout l’autonomisation de la femme. Toutes choses qui contribuent au plein épanouissement des populations et partant à l’amélioration de leur productivité individuelle et collective en un élan d’émulation permanente. aussi peut-on comprendre qu’il se soit fondé sur le modèle ivoirien qu’il maîtrise parfaitement pour avoir œuvré à son implémentation depuis sa posture de Premier ministre et depuis peu de Président de la République porté sur davantage de dynamisme économique afin de réfréner les violences politiques prenant généralement racine sur les frustrations socioéconomiques des populations. ne dit-on pas fort à propos que « ventre affamé n’a point d’oreille ? ». Abdou Diof pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here