Dr Lucien Lehié Bi
(Agence de presse panafricaine) -Le maire de la commune de Bouaflé l’a présenté le 20 juin dernier lors de la 90ème tribune d’information et d’échange sur la Covid-19, tenue au ministère de la sécurité et de la protection civile.
Il s’agit entre autre de l’instauration d’un Comité communal de lutte, contre cette maladie mortelle, ayant pour mission de sensibiliser les populations à travers divers moyens de communication tels que: la radio et les véhicules sonorisés. A-t-on appris. «Nous avons été épaulé par une centaine de jeunes scouts bien formés qui sillonnent la commune et les leaders de communauté», a révélé le maire de la commune de Bouaflé, avant d’indiquer qu’avec l’aide de certains opérateurs économiques, la mairie a distribuée des milliers de masques et des sceaux de lavage des mains. Il est ressorti de la présentation de ce plan de riposte contre le Covid-19 le maire en personne que les lieux publics, notamment les marchés et les gars routières seront désinfecté.
la commune de Bouaflé
Tout comme le corps médical et les forces de défense et de sécurité (Fds), les élus locaux sont aussi concernés par cette lutte contre la propagation du Coronavirus en Côte d’Ivoire. Et le Dr Lucien Lehié Bi, s’y est personnellement impliqué. Dans le cadre de la communication gouvernementale sur cette crise sanitaire due à la Covid-19, la commune municipale de Bouaflé, ville carrefour, située au centre Ouest de la Côte d’Ivoire à l’insertion des axes routiers Yamoussoukro-Daloa et Zuénoula-Sinfra, dont il est à la tête, était l’invitée majeure de la 90ème tribune d’information et d’échange sur la covid-19, tenue au ministère de la Sécurité et de la protection civile. Située à 300 km d’Abidjan, Bouaflé a subie des lourdes pertes sur le plan économique, a-t-il révélé à la fin de son exposé.
App
Également présente, le Dr Edith Clarisse Kouassy, conseillère technique du ministre de la santé et de l’hygiène public a présenté les chiffres sur les tranches d’âge des patients atteints de ce virus. De ces chiffres, l’on retiendra que 253 sujets âgés de 11 à 20 ans ont été déclaré positif, dont 137 garçons. On note également 87 cas confirmés de moins de 10 ans, et 1032 cas de contamination concernent des jeunes de 21 à 30 ans. Le non respect des mesures barrières par les jeunes et la distanciation physique sont les causes directs de cette flambée.
le panel
Les chiffres des services de santé scolaire et universitaire indiquent que le taux de progression à l’école est de 30% par rapport à la même période l’an dernier.Selon la conseillère technique du ministre de la santé et de l’hygiène publique, les 420 cas confirmés sont issus de 1155 échantillons analysés.
Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here