M. Bilé Diéméléou, Maire de la commune de Dimbokro, invité spécial de ce point de presse a partagé les initiatives prises dans sa cité afin d'enrayer la propagation du Covid-19

(Agence de presse panafricaine) -Le point quotidien sur la gestion du  Coronavirus (Covid-19) du gouvernement ivoirien  s’est déroulé hier (29 juin 2020) au ministère de la sécurité et de la protection sociale sis au plateau (Abidjan). A cette occasion, M. Bilé Diéméléou, Maire de la commune de Dimbokro, invité spécial de ce point de presse a partagé les initiatives prises dans sa cité afin d’enrayer la propagation du Covid-19. «La pandémie à Coronavirus Covid-19 est une préoccupation pour nous tous».

 

 

 

Dès les premières heures de l’annonce des mesures sanitaires prises par le  Président  de  la  République,  Son  Excellence  Monsieur  Alassane OUATTARA, nous nous sommes fortement mobilisés. A ce titre, il a été pris  un  arrêté  municipal  pour  la sensibilisation  des  populations  sur  les  mesures  préventives  afin de lutter  efficacement  contre  la  COVID-19  et  veiller  au  respect  des mesures-barrière (lavage des mains, distanciation sociale, tousser et/ou éternuer dans le pli du coude, éviter les attroupements). De même on y a procédé à l’installation et la dotation de ladite localité d’équipements et la distribution  de  kits  sanitaires aux populations  (gels hydro alcooliques,  savons,  gants,  cache-nez  et  thermomètres  à infrarouge)  aux  différents  corridors  de la commune,  au  CHR, dans les  services administratifs et à la mairie, dans les marchés, dans  les gares routières, dans les centres de santé,  dans les écoles, dans les casernes,  etc.  Au  total  environ  10 000  cache-nez,  5 000  gants, 5 000  flacons de gels  hydro alcooliques  et plus d’une centaine de kits de lavage des mains ont été distribués, a expliqué le premier magistrat de Dimbokro avant de poursuivre sa présentation en indiquant qu’un  arrêté  municipal  pour  règlementer  les  horaires d’ouverture  et de fermeture  des marchés et des commerces (de  6 heures à 14 heures) a été pris pour mener à bien cette bataille». Selon lui le conseil municipal a augmenté  la  dotation  en  carburant  des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) pour  leur permettre d’être plus mobiles  et  mener à bien les tâches qui leurs sont confiées dans le cadre de cette lutte.

Dr Édith Kouassy.

«Nous avons recruté   des  jeunes  contractuels  pour  la  gestion  des équipements et  le  suivi du lavage des mains aux différentes entrées du grand marché. Nous avons également procédé au lavage et à la  désinfection du grand marché. Sur le plan social mon conseil a apporté le soutien  financier aux communautés religieuses sans oublier les dons de vivres et de non-vivres aux populations avec le soutien de tous les cadres. L’antenne de la radio locale, la voix du N’ZI a été ouvert  pour la campagne  de  sensibilisation  contre  la  covid-19.  Dans  le  même cadre,  plusieurs émissions de sensibilisation ont été diffusées, tant

commune de Dimbokro contre le Coronavirus

en français qu’en langue locale. Des passages à l’antenne ont été accordés  gratuitement  aux  communautés religieuses  pour  leurs  offices  à  la  radio  pendant  la  période  de fermeture des lieux de cultes. Nous avons eu plusieurs réunions  d’informations  et  de  sensibilisation  avec  les  chefs  de quartiers,  les  chefs  de  villages,  les  commerçants,  les  guides religieux, les associations de jeunesses, de femmes, etc. Il faut noter que la lutte  contre la COVID-19  à Dimbokro se mène avec l’appui de l’autorité préfectorale et le comité départemental de lutte contre les épidémies>>, a-t-il indiqué. Bilé Diéméléou a profité de cette tribune pour  saluer  la  solidarité  des  fils  et  filles  de  Dimbokro,  qui  ont spontanément uni  leurs forces. Selon lui, de nombreuses actions de la mairie ont ainsi pu se réaliser grâce à l’appui du corps préfectoral, de tous les cadres de  la  région  et  de  l’implication  des  populations  que  qu’il a remerciées sincèrement.

La pandémie à Coronavirus Covid-19 est une préoccupation pour nous
tous.

Dans la foulée, Dr Édith Kouassy, représentante du ministère de la santé à ce rendez-vous d’échanges et d’informations gouvernemental a indiqué que des cas d’infestation ont été signalés dans le district sanitaire de Dimbokro. Elle a par ailleurs invité les populations à plus de vigilance dans le suivi des gestes barrières. «La Côte d’Ivoire se dirige vers les 10 000e cas de contamination. En effet, à la date du 28 juin, la barre des 9 000 cas diagnostiqués avait été franchie», a rappelé Dr Édith Kouassy.

 

 

 

Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here