Alain Lobognon

(Agence de presse panafricaine) -Avec l’internement depuis décembre 2019 d’une pléiade d’opposants ayant jeté leur dévolu sur Guillaume Soro,  la scène sociopolitique ivoirienne est, on ne peut plus tendue et exige une décrispation imminente afin de donner plus de chances à une élection transparente et pourfendre les démons d’une énième crise post-électorale préjudiciable à souhait.

 

 

 

En saisissant par écrit le Président Alassane Ouattara le 16 juillet 2020, l’un de ces acteurs politiques, le député Alain Lobognon, tire non seulement la sonnette d’alarme et suggère simplement la nécessité d’un dialogue politique inclusif qui viendra ainsi taire la guéguerre ambiante et favoriser un apaisement politique conséquent, gage d’élections libres et de rapprochement de tous les Ivoiriens en les amenant à se préoccuper davantage du développement multiforme de ce pays. Surtout que cette interpellation est perçue comme une injustice criarde aux relents de rétorsion indue à leur encontre aussi longtemps qu’ils sont libres d’opérer leurs choix politiques en âme et conscience sans être soumis à quelque pression que ce soit et notamment celui de ne point rejoindre le camp Soro.

 

 

Bien évidemment, cette suggestion vient à point nommé eu égard à l’imminence de nouvelles joutes politiques qui mettront face à face le camp présidentiel et celui de Guillaume Soro qui ne saurait, pour le cas d’espèce être déchu de ses droits politiques et encore moins ses partisans embrigadés par le régime. Nul doute que cette sortie d’un ex-membre du parlement ivoirien fera bouger les choses dans le sens d’une refondation sociopolitique qui fasse fi des récriminations à l’encontre des uns et des autres pour faire triompher la démocratie ivoirienne en donnant à ce pays de réelles chances pour la pleine réussite de son plan d’émergence. Comme quoi, au-delà des enjeux électoraux, la concorde sociopolitique est davantage bénéfique pour la Côte d’Ivoire qui n’en demande pas mieux pour valoriser ses nombreuses potentialités.

 

 

 

Kelle Dadou pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here