(Agence de presse panafricaine) -Accompagné en sa dernière demeure le 17 juillet dernier, l’agence de presse panafricaine (APP) vous fait vivre tous les détails de cette inhumation depuis la résidence du défunt jusqu’au caveau. 
Âgé de 61 ans, le premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly,  décédé le 8 juillet dernier  à la suite d’un arrêt cardiaque a été accompagné le 17 juillet 2029  à sa dernière demeure à Gbondala au caveau familial devant une foule impressionnante mais incapable d’inverser son départ éternel. a l’évidence, la famille politique l’appréciait au point de lui attribuer le surnom évocateur de lion.  Samedi matin,  jour où il devait définitivement  être mis sous la terre de ses ancêtres, l’équipe de l’agence de presse panafricaine (APP), s’est rendue  au domicile du défunt premier ministre pour vous faire vivre  en exclusivité l’ambiance qui régnait au sein de la famille Gon Coulibaly jusqu’à sa sépulture.
À l’entrée principale de la résidence “Korhogolaise” du lion,  nous vécûmes une ambiance pas comme celle des autres jours. Les bus climatisés, les véhicules de dernière génération stationnés et l’affluence  pour accéder au domicile de l’ex-premier ministre. La crise  que connaît la Côte d’Ivoire à l’instar des autres pays du monde  impose  au portail un  dispositif de lavage des mains, du port du masque et du contrôle de température. Sans hésiter, nous nous soumettons à ces règles d’hygiène mises en place pour éviter la propagation de la  Covid-19.
Adama Bictogo et le Ministre Transports
À l’intérieur  de la cour, des jeunes jouent aux tam-tams. Ils chantaient leur adieu à l’honneur du lion disparu.  Le silence qui règne dans cette cour,  nous indiquait que la mort est vraiment passée ces derniers jours au sein de la famille  descendante de Péléforo Gon Coulibaly,  un très grand compagnon de feu le Président Félix Houphouët Boigny.
Le Directeur de la communication de la primature
La couleur blanche, symbole de pureté et de sincérité chez les musulmans était dominante dans le style vestimentaire de ceux qui sont venus à ces obsèques.  Juste à l’intérieur, nous découvrons une seconde cour où se trouvait son inconsolable mère.
Le Ministre de la communication Sidi Tiémoko Toure et Jean Claude Kouassi Ministre Mines
de plus, certains dignitaires du parti au pouvoir (Rhdp) y sont aperçus dont Adama Bictogo, secrétaire exécutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix (RHDP) qui visiblement étaient très attristés, même s’ils donnaient l’impression de demeurer stoïques car la mort rend faibles même les plus durs comme le diamant noir.
le départ
Le ministre du transport, Amadou Koné, neveu du défunt premier ministre a fondu. Quant au ministre de la communication et des médias  Sidi Tiémoko Touré, qui faisait  des va-et vient, il  affichait une mine désemparée.
Exclusivité App
Quelque temps plus tard, nous réussissons a avoir accès au salon où l’on adresse les condoléances  à la mère du défunt chef du gouvernement ivoirien. C’est la consternation !
Ressentiments et tristesse
Un calme plat… La souffrance que traverse la maman d’Amadou Gon Coulibaly, donne l’envie de pleurer entant qu’Africain. C’est inexplicable, la force de cette grande faucheuse affaiblie tous ceux qui sont présent. L’heure de la prière du vendredi qui sera suivie de celle mortuaire approche…la maman du premier ministre demande à se retirer dans la chambre. Le protocole annoncera par la suite la fin de présentation des condoléances. Une fois retiré,  N’golo  Coulibaly, une personnalité de la région fera à son tour son arrivée pour la présentation des condoléances.
Arrivé de la famille a la mosquée
Dans la foulée, un membre de la famille lâche un secret qui tombe à nos oreilles : “la maman se trouve avec ses médecins dans la chambre. Elle ne souhaite pas se rendre à la mosquée vu la douleur, mais apparemment elle a été convaincue et y sera”. Quelques instants plus tard,  nous rendons là où se trouvait la dépouille mortuaire  de Gon Coulibaly. Son épouse Assétou Coulibaly, sera aperçue en pleine prière d’adieu  sous le corps et elle rejoindra en compagnie de ses enfants le véhicule pour la grande mosquée de Korhogo. Par la suite, les porteurs de cercueil seront à venir prendre le corps.
Exclusivité App
À l’extérieur,  le protocole d’état  demande à ceux qui font partie du cortège  de rejoindre leurs différents véhicules. Le corbillard est  positionné à une entrée externe de la maison ou Amadou Gon Coulibaly a passé sa dernière nuit dans cette terre des vivants. Les motards  en charge de régularer la circulation sont informés qu’ils décolleront dans un bref moment. La dépouille mortuaire de Gon Coulibaly sortira définitivement de sa résidence.
arrivé du président, Alassane OUATTARA
Tous se dirigeront à la grande mosquée de la capitale du Poro (Korhogo) pour la prière de Djouma (prière du vendredi) et par la suite, la prière mortuaire. À notre arrivée, nous constatons que la prière de ce vendredi 17 juillet,  est différente de celles des autres vendredi. Les fidèles musulmans malgré leur foi religieuse étaient abattus. Nous entendons dans la foule au moment où le corbillard transportant  la dépouille sans vie d’Amadou accède dans la cour de la  mosquée  un haut cadre s’interroge : “Gon Coulibaly pourquoi tu nous a fait ça ?”. Sans oublier un fidèle venu prendre part à cette prière mortuaire qui disait en larmes : “eh président c’est le palais présidentiel que tu nous a promis ainsi ? Non le lion tu ments, tu n’es pas mort tu fais semblant de dormir lèves-toi“.
Patick Achi ,Secrétaire général a la présidence
Pendant ce temps les chasseurs d’images des différents médias venus prendre part à la couverture suivent le corbillard qui a été sélectionné dans une des entrées la grande mosquée. Le secrétaire général de la présidence Patrick Achi fera son entrée en compagnie de 3 de ses collègues du gouvernement de religion musulmane. Il se rendra directement dans à la place réservée aux non-musulmans venus assister à cette prière. Le premier ministre nigérien fera son entrée et se dirigera à l’intérieur de la mosquée. Après lui suivra l’arrivée du cortège présidentiel.
La dépouille de Gon Coulibaly
Du premier véhicule immatriculé PR descendent la première dame de Côte d’Ivoire et le ministre d’État, ministre de la défense Hamed Bakayoko et du second se trouvaient le président Ouattara et son homologue togolais Faure Gnassingbé. Le chef de l’État togolais et la première dame de Côte d’Ivoire rejoindront la loge des officiels non-musulmans tandis que le président Ouattara et son ministre de la défense font leur entrée à la mosquée. Installé, le prêche du vendredi commence sous la conduite de l’imam Ousmane Diakité (Secrétaire Exécutif du Cosim). Les porteurs de cercueil descendront finalement le corps de feu Gon Coulibaly.
La présence Faure E. Gnassingbe a coté de la premier dame Dominique Ouattara
“Mes  frères et sœurs, au-delà de nos émotions, de notre état de choc et de  tristesse, quelle leçon tirons-nous  du décès du premier ministre Gon? Au double  plan individuel et collectif, quelle leçon nous tirons ?
Personnellement, depuis le 8 juillet en  regardant et en écoutant les ivoiriens et la Côte d’Ivoire dans leur diversité sociale, et économique j’ai été inspiré par deux réflexions :
Première réflexion :c’est que chacun de nous devrait préparer la mort car, nous ne savons pas quand et comment elle arrive.
Premier ministre Nigérien a fait le déplacement

Que faisons-nous individuellement pour préparer le jour de notre jour ? que fais-tu pour préparer le jour de ta mort?  Deuxième  réflexion : que faisons-nous de l’héritage lié à la postérité de Amadou Gon Coulibaly car je pense qu’il a laissé un héritage à la Côte d’Ivoire.

hommage
Le défunt a laissé des messages très forts aux ivoiriens individuellement et la Côte d’Ivoire collective j’en veux pour preuve ce que les Ivoiriens de tous bords ont dit.  Ses amis, ses frères, ses collaborateurs même ses adversaires politiques l’admettent : “Amadou Gon Coulibaly était un homme acharné au travail, rigoureux, il aimait le travail bien fait, il était fidèle et loyal. Merci El Hadj Gon qui était pour nous un homme généreux matériellement, moralement et spirituellement, il était courageux, homme d’amour, qui aimait beaucoup et profondément sa mère, sa famille, celui qu’il a choisi comme père et qu’il l’a choisi à son tour comme fils” a indiqué le secrétaire exécutif du Conseil supérieur des imams.
Repose en paix le lion ,crie cette femme en pleurant
La prière du vendredi  surviendra après l’adresse de l’imam. Terminée suivra directement la prière mortuaire à la fin de ces deux prières, on sortira la dépouille de mosquée pour la déposer dans un car de commandement de l’armée. Le cercueil sera couvert du drapeau ivoirien. La foule n’en croit pas ses yeux. Tout le monde crie à l’unisson “le lion le lion”,  pendant que d’autres jeunes crient “notre président notre président tu restes un chef “.
Inconsolable ces mamans
Une foule immense suit le véhicule qui transporte la dépouille vers le caveau. Malgré les empêchements des forces de sécurité à la maintenir sur place, cette foule poursuit son chemin. Tout le long de la rue qui mène au caveau familial une haie immense de personnes est la pour vivre en direct le départ définitif du lion. Les motos suit également le cortège en klaxonnant. Plusieurs personnes sont en pleur. Nous arrivons au caveau familial ou se trouvaient déjà les membres de la famille biologique et politique.
voici le caveau familiale A Dieu Gon Coulibaly
Le Chef de l’État ivoirien et son homologue togolais sans oublier le premier ministre du Niger feront leur entrée dans la cours du caveau familial. Après les derniers honneur militaire, le drapeau sera retiré et le corps est immédiatement remis à la famille. Les enfants biologique du feu premier et les autres membres de la famille viendront faire entrer le cercueil pour le mettre sous terre dans le strict intimité familiale. Les chefs d’états et leur suite se retirerons après l’enterrement.
Réactions
Loyette Coulibaly
“Il savait qu’il avait une grande tâche derrière lui”
Réaction Loyette Coulibaly
Amadou Gon Coulibaly était un grand frère merveilleux, un grand frère qui pensait à ses frères, à ses sœurs et qui pensait à une famille. Il savait qu’il avait une grande tâche derrière lui. Mais pourquoi si tôt? Ma vie était remplie de promesse:il payait les ordonnances pour des personnes, il nourrissait des familles, il donnait a manger à ses frères,moi, il ne m’a jamais abandonné quelques soit l’heure, la porte était grandement ouverte pour moi. Mais pourquoi la mort? Un espoir est tombé. Repose en paix Amadou Gon Coulibaly.
Coulibaly Oumarou
“pour un seul homme tout le monde est présent pour braver le soleil”
Réaction Coulibali Oumarou
Je viens de waragnene mais je réside à Bouaké. Je suis a Korhogo aujourd’hui à cause des obsèques du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, notre futur président. Nous prions pour le repos de son âme. voyez-vous pour un seul homme tout le monde est présent pour braver le soleil.
Réaction M.Donissongui
“Amadou Gon aimait son président”
Nous retenons que c’est un grand homme, un homme exemplaire, généreux, bon, loyal et il est travailleur. Amadou Gon aimait son président.
Réaction Mme. Tuo Karidja
“il a posé plusieurs actions de développement” 
Retenons qu’il a posé plusieurs actions de développement  ces actions sont tellement grandes que nous ne pouvons en  citer. Il y a des années passées, la ville de Korhogo n’avait pas le même aspect qu’aujourd’hui. En somme, il a refait la ville, il a construit les routes , etc..nous constatons tous, ce grand changement.
Stéphane Béti envoyé spécial a Korhogo pour (App)
Crédit photo (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here