Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l'économie et des finances
(Agence de presse panafricaine) -Ce lundi 24 août 2020, Adama Coulibaly, ministre de l’économie et des finances était au sénat, (à la  Fondation Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro), face  à la commission des affaires  économiques et financières ayant à sa tête le vénérable Koumoué Koffi Moïse, qui comptait 14 présences sur 16 et qui a adopté à l’unanimité quatre projets de loi.  Notamment les projets de lois relatifs à la ratification de l’ordonnance Nº2020-382 du 15 avril 2020 portant création, attribution, organisation et fonctionnement du fonds spécial de solidarité, du fonds de soutien aux PME, à l’appui aux acteurs du secteur informel et au Fonds aux grandes entreprises.
Répondant aux inquiétudes soulevées par le Groupe parlementaire Pdci-Rda,  à travers son vice président, le sénateur  Bernard Koffi Bassy,  qui portaient sur le bilan de la mise en œuvre desdits Fonds et surtout qui  cherchait  à se rassurer quant à la constitution du Fonds de 1700 milliards de francs CFA mis en place par le gouvernement,  l’émissaire du Président de la République a indiqué ceci : «Pour des raisons d’urgence sur la crise sanitaire, la mise en place de ces  fonds a débuté  en  avril 2020, sur ordre du président de la République afin d’aider la population et les entreprises. A cet effet, ses  exécutions ont  démarré depuis le  14 mai de cette année», a-t-il  Affirmé.
image App
avant de poursuivre Les lois  adoptées portent au bien-être économique, social des populations et  les opérateurs économiques, dans l’objectif d’accompagner les populations et les entreprises afin de s’adapter aux risques de la crise  sanitaire à  Coronavirus. Il y a 29 grandes entreprises,en date qui ont bénéficié de soutien du Fonds des grandes entreprises.Ces entreprises qui ont un chiffre d’affaires qui dépasse un milliard de franc CFA, au niveau des PME, il y a au total 68 entreprises qui ont bénéficié à ce jour d’appui du Fonds des petits et moyennes entreprises. Je dois indiquer ici que cet appui n’a pas encore atteint le niveau optimal. Nous estimons qu’il y a beaucoup de PME qui auraient pu bénéficier de ce Fonds  mais il y a eu une période de sondage parce-que qu’en réalité, certaines  PME n’arrivaient pas à remplir tous les critères d’éligibilité.
Le Panel
Néanmoins depuis quelques temps, avec l’accompagnement de la CEGCI, la chambre de commerce et de l’industrie, les dossiers qui sont présentés sont de mieux en mieux préparés donc il y a de plus en plus de PME qui bénéficient du soutien de la part de cette marne.  Je pense que les choses vont s’accélérer très prochainement. Concernant le Fonds d’appui au secteur informel, aujourd’hui, je peux vous indiquer qu’il y a au total près de 16 500 acteurs de ce secteur qui ont bénéficié d’un soutien du Fonds d’appui au secteur informel. Pour rappel,il s’agit de subventions qui sont faites gratuitement aux acteurs du secteur informel
App
Le montant total des dons y compris par le secteur privé, des personnes volontaires et même certains de nos compatriotes qui sont à l’extérieur ayant contribué, est de trois milliards six cents millions (3 600 000 000 fcfa) en termes de dons. La liste des donateurs se trouve affiché sur le site du ministère de l’économie et des finances, également sur le site du ministère de la solidarité, a mentionné , le ministre. Pour lui,  il y a un rapport  chaque mois qui est fait sur l’état d’élaboration  des fonds et la dernière situation montre que sur les grandes entreprises,  il y a 29 d’entre-elles qui ont bénéficié  de ce soutien.Il a noté que ce sont des entreprises qui ont un chiffre d’affaires qui dépasse un milliard de franc CFA. Et  Au niveau des PME, il y a au total 68 entreprises qui ont bénéficié  d’appui du fonds des petites et moyennes entreprises.
App
Mais depuis quelques temps avec l’accompagnement de la CEGCI, la chambre de commerce et d’industrie les dossiers qui sont présentés sont de mieux en mieux préparés donc il y a de plus en plus de PME qui bénéficient de soutien de la part de cette dotation Je pense que les choses vont s’accélérer très prochainement, a fait savoir Adama Coulibaly.
Pour le vénérable Bernard Bassy koffi,  vice président du groupe parlementaire Pdci-Rda, son parti a  soutenu cette  ratification mais un autre problème soulevé par le Pdci-Rda demeure à savoir:  «la référence de caractère massif de ces ordonnances qui normalement interviennent dans le secteur législatif devrait nous être soumis en tant que loi directement mais spécifiquement, sur la maladie à Coronavirus, d’urgence . On  peut le comprendre que par nécessité, le pouvoir exécutif intervient rapidement» .
Stéphane Beti correspondant (App) Côte-d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here