démolition

(Agence de presse panafricaine) -Le mercredi 8 juillet 2020 n’a pas été un jour comme les autres au quartier Bramakoté, situé dans la commune  d’adjamé.

 

 

 

En effet,  dans le cadre de la construction du 4e pont de la ville D’Abidjan,  relayant le Plateau à Yopougon,  16 bâtiments dont une mosquée, une école confessionnelle islamique, une pharmacie, une boulangerie, etc.. ont été démolis en présence d’André Martin Kakou, secrétaire général de la préfecture D’Abidjan, qui a donné à la presse  les raisons de la non résistance des déguerpis. «vous constatez que les bâtiments sont vides. Les occupants des magasins et habitat rangent les dernières affaires.  C’est une opération de libération de l’emprise du côté de Bramakoté de l’une des voies d’accès du 4e pont. Pour cette zone, l’État a déboursé 1,7 milliards de FCFA pour les indemnisations. Il y a eu des réunions de sensibilisation pour demander aux personnes concernées de libérer les emprises parce qu’elles ont reçu leur dû. Vous remarquez qu’il n’y a pas de résistance», s’est-il félicité.

démolition

Selon Coulibaly Salimata Tiébala, coordonnateur adjoint du projet de transport urbain D’Abidjan (Ptua) en charge du 4e pont de la capitale économique ivoirienne, la libération de cette emprise va permettre de construire la bretelle qui donnera la possibilité aux populations en Provenance du Plateau, d’accéder au 4e pont. Elle a par ailleurs indiqué que 143 ménages sont affectés par cette opération. «116  ont déjà été indemnisés dont 11 propriétaires non-résidents, 3 propriétaires d’équipements, 2 propriétaires d’activités commerciales, 42 locataires d’activités commerciales et 85 locataires ont perçus leur indemnités», a-t-elle fait savoir.

16 bâtiments démolis

À en croire Dosso Aboubacar Sidiki, chef du projet,  les travaux du 4e pont avancent. Ils sont réalisés à 20%. «Les démolitions à Adjamé-Bramakoté devraient accélérer les travaux. La libération de cette emprise permettra de multiplier les ateliers et d’aller plus vite pour atteindre notre vitesse de croisière», tout en rassurant que des dispositions ont été prises pour respecter les  délais de livraison  et ce, malgré la pandémie de la Covid-19.

la maquette

«Nous essayons d’avancer le plus rapidement possible. C’est pourquoi le gouvernement met à notre disposition les moyens pour que nous puissions rapidement libérer les emprises», a-t-il fait savoir. La prochaine étape du déguerpissement visée par le projet est la commune de Yopougon. Les quartiers de cette commune qui seront touchés par les démolitions sont Yao Séhi, Doukouré et Nouveau quartier où des échangeurs seront érigés.

riverain

«Nous demandons à toutes les personnes impactées par ces travaux d’aller dans le centre de paiement pour se faire payer», a interpellé Coulibaly Salimata Tiégbala, coordonnateur adjoint du projet de transport urbain en charge de la construction dudit 4e  pont.

 

 

Stéphane Beti  correspondant  (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here