(Agence de presse panafricaine) -Le meeting de lancement de la campagne de mobilisation pour le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire prévu ce samedi 15 mai 2021, n’a pas pu se tenir. Cette rencontre a été interdite par le préfet d’Abidjan.

 

 

 

DAMANA PICKASS, Vice-Président du FPI est monté au créneau, ce même jour, pour décrier le refus des autorités d’autoriser cette activité. << Le préfet du Département d’Abidjan a interdit le meeting de la paix et de la réconciliation nationale pour le retour du Président Laurent Gbagbo, par arrêté N°060/PA/SG1 du 14 mai 2021. Cette interdiction a été notifiée au Secrétaire général de la Fédération FPI de Port-Bouet, le vendredi 14 mai 2021 à 23 heures 48 minutes par WhatsApp. A l’analyse des faits, tout ceci relève d’une machination savamment orchestrée à l’effet d’empêcher la tenue du meeting de la paix et de la réconciliation nationale>>, a-t-il dénoncé.

 

Selon l’adjoint au patron du parti de Laurent Gbagbo, le Préfet d’Abidjan a interdit ce meeting de ce samedi prévu au stade de Gonzagueville à Port Bouet, pour éviter des risques d’affrontements et de troubles à l’ordre public. En plus du Front Populaire Ivoirien(FPI), une association de victimes projetait d’organiser un meeting au même endroit et à la même heure. << Nous tenons à rappeler à toutes fins utiles que l’association, dont l’arrêté préfectoral fait allusion, a eu à manifester publiquement au Plateau, devant le Palais de Justice le Lundi 10 mai 2021, en toute quiétude >>, a-t-il déploré.

 

Poursuivant, le cadre de l’ex parti au pouvoir, fraîchement revenu d’exil, a dit se conformer à la décision des autorités même s’il la trouve injuste. Pour confirmer sa bonne foi et sa volonté d’œuvrer au renforcement de la cohésion sociale, il a annulé le second meeting prévu le dimanche 16 mai 2021 à Bonoua.

 

C’est dans cette dynamique que Damana Pickass a exhorté la population au calme. << J’appelle les camarades militants et l’ensemble des ivoiriens au calme et les invite à demeurer dans l’esprit de paix et de réconciliation nationale. La mobilisation pour le retour triomphal de Laurent Gbagbo, dans un cadre de paix et de réconciliation nationale, se poursuit>>, a-t-il fait savoir.

 

 

Stéphane Beti, correspondant  (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here