Président de la CEI Coulibaly-Kuibiert

(Agence de presse panafricaine) -Voici les explications du Président de la CEI Coulibaly-Kuibiert

 

 

 

 

Invité du Press-Club,  Ibrahima Coulibaly-Kuibiert, président de la commission électorale indépendante,  était face à la presse le mardi 4 août 2020. A cette occasion, il est revenu sur la radiation de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, Guillaume Soro et de Charles Blé Goudé de la liste électorale de 2020.

App

Pour ce qui est de l’ex-président Laurent Gtbagbo, référent politique de l’EDS, qui a été radié de la liste électorale de 2020, Ibrahima Kuibiert-Coulibaly a dit ne rien savoir. Cependant, il a tenu a expliquer les motifs qui pourraient justifier les radiations d’un citoyen sur la liste électorale.

App

«Nous ne cherchons pas à savoir qui est radié de la liste électorale. (…) Tout ce que nous faisons est contenu dans la loi. Le code électoral dit que peuvent s’inscrire sur la liste électorale tout ivoirien majeur jouissant de ses droits civils et politiques et n’étant dans aucun des cas d’incapacité. Ces cas résultent des condamnations pour crimes, des délits qui ne sont pas assortis de sursis (le vol, l’abus de confiance, détournement de deniers publics, attentat aux mœurs et toutes personnes déchues de ses droits par les autorités juridictionnelles», sont-ce les motifs qui justifieraient, selon le président Ibrahima, la radiation d’une personne sur la liste électorale ? Il a expliqué qu’à l’occasion de la révision de la liste électorale, la Commission dresse un courrier au ministère de la justice qui est la tutelle des juridictions qui jugent les gens pour les condamner, les déchoir de leur droits civiques et politiques.

Mais aussi au ministère de l’administration du territoire duquel des centres d’état civil reçoivent les déclarations de décès des concitoyens». «Ces deux listes nous parviennent. Nous les remettons à nos techniciens qui les croisent avec la liste électorale pour sortir de la liste, ceux qui ne remplissent pas les conditions prescrites par la loi. Nous n’avons pas une règle à la main pour barrer les noms de ceux qui sont des adversaires politiques (…). Est-ce que Laurent  Gbagbo, Guillaume Soro, Blé Goudé  se retrouvent dans ce cas, je ne sais pas. Ce n’est ni le fait de la commission électorale. C’est le fait de la loi. Ce n’est pas le fait de régler les comptes à qui que ce soit», a fait savoir le président de la CEI.

l’Assistance

Ces trois personnalités de la vie politique ivoirienne se sont vues retirées de la liste électorale de l’année 2020. Une année électorale. Hormis Blé Goudé, Les deux autres aspirent à la magistrature suprême.

 

 

 

 

Kris Hilaire, stagiaire pour APP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here