(Agence de presse panafricaine) -Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19,  la fondation CAFSIS et son partenaire de  l’Union Européenne, ont entretenu le vendredi 22 mai 2020 les résidents de la commune d’Adjamé sur la dangerosité du coronavirus. En plus,  ils ont fait des dons en vivres et non vivres.    Objectif : soutenir les populations vulnérables de cette commune, précisément celles résidentes aux 2020 logements grand bloc.
Lors de son message aux bénéficiaires et  de la remise de ces dons d’une valeur de 2 500 000 F cfa Christophe Courtin, Chef de projet LIANE (Union Européenne)  a relevé l’importance de cette rencontre.  Pour lui si la fondation CAFSIS et l’Union Européenne ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre cette pandémie, c’est parce qu’ils ont un rôle citoyen. << La fondation CAFSIS nous a expliqué qu’il y a un travail
d’organisation et de sensibilisation autour du Covid-19 dans certains quartiers de la commune  d’Adjamé.  Dans le cadre de la lutte contre cette maladie mortelle, pour nous c’est de faire passer le message sur les questions d’hygiènes,  de distances et d’apporter notre contribution matériel aux populations vulnérables.  À cet effet, nous offrons ce jour  des sceaux à robinet pour le lavage des mains, du savon liquide, du gel hydro-alcoolique et des thermomètres qui serviront à mesurer et à afficher la valeur de la température corporelle.
Ce n’est pas parce que la situation est sous contrôle en Côte d’Ivoire qu’il ne faut pas respecter les règles de santé contre cette maladie.Temps qu’il n’y aura pas de vaccin, nous devons nous tenir en alerte.  On nous a dit également que de nombreuses familles dans ce vieux quartier d’Adjamé étaient en situation difficile. À l’occasion, il y aura un peu de distribution de produits alimentaires (riz et huile) pour soutenir la population de ce modeste quartier ou une frange de la population vit exclusivement d’activités relevant du secteur informel, avec parfois des conditions de vie précaire. Cette situation s’est davantage dégradée à cause du déclenchement de la covid-19: chômage technique, fermeture de certaines activités pour respecter les mesures barrières, provoquant ainsi, l’augmentation du nombre de population vulnérables>>, a indiqué le patron du projet Liane.
Quant à Olivia Goutondji, vice présidente du conseil Syndical des 2020 logements  grand bloc, elle a exprimé la reconnaissance et la gratitude des habitants aux donateurs. << Je voudrais exprimé ma satisfaction au nom des résidents d’Adjamé 2020 logements  (grand bloc) pour cette initiative de la fondation CAFSIS et l’Union Européenne, qui vient renforcer nos capacités dans la Lutte contre la Covid-19 et surtout pour le geste de solidarité de   don en vivres et non vivres. En effet,  notre cité était oublié dans cette bataille. Nous avons remarqué que d’autres cités ont reçus des  visites de certaines structures pour essayer de leur rappeler comment lutter contre cette pandémie.
C’est vraiment un soulagement pour nous en ce jour  de bénéficier de la formation  ainsi que des dons>>, a-t-elle indiqué avant de rassurer que  la sensibilisation se  poursuivra à l’interne . Le chef de projet LIANE avait à ses côtés monsieur Diaby Aboubacar, fondateur de CAFSIS. Notons que deux quartiers de la commune d’Adjamé  ont étés choisi par les donateurs et la totalité des dons  pour eux est de 5 millions de F Cfa. Le second quartier recevra les siens dans quelques jours. Le projet LIANE est financé par l’Union Européenne et le gouvernement Ivoirien. Il consiste à apporter un appui à la société civile en général.
Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here