Côte d’Ivoire
la mise en place du Comité National de Transition (CNT)

(Agence de presse panafricaine) -Le plateforme des partis de l’opposition ivoirienne ne reconnaît pas l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et ne reconnaît plus Alassane Ouattara comme président de la république de Côte d’Ivoire. Ce lundi 2 novembre 2020, la coalition des partis politiques de l’opposition a procédé à la mise en place du Comité National de Transition (CNT) présidé par l’ancien Président de la République, Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié. Observant la vacance du pouvoir, un gouvernement de transition sera aussi mis en place dans les heures à venir.

 

 

 

« Le pouvoir en place et l’organe électoral illégal n’ont réussi à faire voter que 8% de l’électorat, malgré les bourrages d’urnes, toutes autres formes de tricherie, d’agressions et d’assassinats perpétrés contre les partisans de l’opposition. En conséquence, les partis politiques de l’opposition notent que 90% de l’électorat de ce scrutin, soit la majorité des Ivoiriennes et Ivoiriens, a rejeté : la candidature illégale et anticonstitutionnelle du Président sortant, Alassane OUATTARA ; le caractère partisan de l’organe en charge des élections ; la liste électorale truffée d’irrégularités ; les décisions iniques du conseil constitutionnel du 14 septembre 2020, invalidant certaines candidatures », tel est le commentaire que la plateforme de l’opposition ivoirienne fait de l’élection présidentielle qui s’est déroulée le 31 octobre 2020. Suite à ce constat « les partis et groupements politiques de l’opposition annoncent la création, ce jour, du Conseil National de Transition. Le Conseil National de Transition est présidé par Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et de la plateforme CDRP »

Côte d’Ivoire
concertation avec la délégation de l’Onu

Le Comité National de Transition (CNT) mis en place à pour mission de préparer le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle juste, transparente et inclusive ; mettre en place, dans les prochaines heures, un gouvernement de transition ;  convoquer les assises nationales pour la réconciliation nationale en vue du retour à une paix définitive en Côte d’ivoire. Tout en félicitant les Ivoiriennes et Ivoiriens pour leur victoire face à la forfaiture de Monsieur Alassane OUATTARA et leur demandant d’exprimer leur joie par des manifestations populaires, les partis et groupements politiques de l’opposition maintiennent le mot d’ordre de désobéissance civile. Il faut signaler que depuis ce matin on constate un ballet diplomatique chez le président Henri Konan Bédié du PDCI-RDA.  Une délégation des Nations unies conduite par Ibn CHAMBAS représentant spécial et chef du bureau des nations unies pour l’Afrique de l’ouest a échangé ce lundi 02 novembre 2020 avec l’opposition ivoirienne. Aucune information n’a filtré de ce huis-clos.

 

 

Eugène YOBOUET (cp) pour (App) en Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here