Côte d'Ivoire
Bernard Derrin, président de ce collectif
Le Collectif des riverains de la lagune Ébrié de Biétry était en conférence de presse ce mardi 16 février 2021, au Marlin Bleu pour dénoncer la dégradation du front lagunaire de Biétry et de la lagune Ébrié. Selon Bernard Derrien, président de ce collectif, depuis plusieurs mois les travaux de remblaiement qui sont faits plus précisément entre l’hôtel ” La Pergola ” et le boulevard Valéry Giscard d’Estaing  ont pris de ampleur.
Ils impactent sur la nappe phréatique qui s’en trouve polluée , alors qu’elle constitue une immense réserve d’eau potable pour les générations  futures. Ces remblais entraînent aussi de  nombreuses nuisances sonores : – 90 décibels, du lundi au samedi, de 8h à 17h, et parfois plus tard; et même le dimanche. Bernard Derrien informe que les opérateurs économiques déversent des tonnes de sables pour, à terme pouvoir construire. Au niveau de l’économie,  il a dit concernant ce sujet que tous les propriétaires de résidences en bord de lagune qui vont perdre au moins 50% de la valeur de leurs biens.
Pollution de la lagune ÉBRIÉ de Biétry
La presse
« Pour certains opérateurs économiques de la zone il sera  bientôt impossible de poursuivre une activité normale. C’est le cas des hôtels, restaurants installés en bord de lagune, le Wafou, le Refuge, et c’est aussi le cas de l’hôtel le Marlin Bleu, spécialisé dans la pêche sportive et qui possède de nombreuses embarcations qui se trouve bloquer par le remblai », a prévenu le président du collectif. Il a justifié a cet effet  que,  c’est   la  raison  pour laquelle les riverains de cette zone se sont réunis et ont créé  le collectif des riverains de la lagune Ébrié  pour lutter contre l’installation de tous les remblais sauvage, qui s’effectuent actuellement, aussi bien dans la lagune en zone de Biétry, qui a perdu près de 30% de sa surface initiale, que dans la lagune allant de Songon (Yopougon) Por-Bouët/Quartier Zimbabwé et Zone industrielle de Koumassi. « Tous ces remblais sont faits en dépit du bon sens, sans études du sol, sur des zones vaseuses et sans enquête de commodo et incommodo auprès des riverains propriétaires du titre foncier », a t’il fait savoir. Les riverains sont donc inquiets  du  devenir de la Perle des lagunes, la  fierté de la Côte d’Ivoire. Il ne s’est pas arrêté là, il a signifié  que le Collectif qu’il dirige se pose également plusieurs questions auxquelles ils ont du mal à trouver des réponses.
Côte d'Ivoire
Le Collectif des riverains de la lagune Ébrié de Biétry

« Nous ne comprenons pas le silence des autorités face aux remblais sauvages qui se font au vu et au su de tous dans la zone de Biétry » .  Après enquête, il a été constaté que c’est la société JADE INVEST  qui est à l’origine de cette grave situation et qu’il opère pour un opérateur privé sans qu’il soit possible de savoir pour l’instant de qui il s’agit, a affirmé Maître Koné  Élie, l’avocat du collectif qui selon lui le ministère des affaires maritimes est informé de cette situation depuis le 26 Javier 2021 et avait autorisé des travaux de remblayage dans la baie lagunaire de Biétry , commune de Marcory, d’une contenance 407778m² par décret nº096/MAM/CAB en date du 23 décembre 2020. L’avocat a indiqué que le ministère en question a par la suite annulé l’autorisation par décret nº037/MAM/CAB en date du 28 janvier 2021. Le Collectif est composé d’une quarantaine de membres et de nombreux sympathisants.

Stéphane Beti correspondant (App) Côte d’Ivoire

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here