(Agence de presse panafricaine) Dominique Ouattara a inauguré le centre d’accueil des enfants en difficulté de Ferkéssédougou, le jeudi 28 octobre.

 

 

Depuis sa création en 1998, la Fondation Children of Africa est à l’œuvre pour améliorer les conditions de vie des enfants. C’est ainsi que Madame Dominique Ouattara, sa présidente, a pris l’engagement en 2016 de construire 3 centres d’accueil destinés à la prise en charge des tout-petits en difficulté. Après ceux de Soubré et de Bouaké, la Première Dame ivoirienne a inauguré le dernier de ces établissements de protection infantile, le 28 octobre 2021, à Ferkéssédougou. Selon la généreuse donatrice, ce projet avait pour objectif de donner suite à une requête des partenaires en matière de lutte contre le travail des enfants. ‹‹Nous avons la grande joie de procéder à l’inauguration du centre d’accueil de Ferkéssédougou avec pour objectif de prendre en charge les enfants victimes de traite, d’exploitation et des pires formes de travail des enfants››, a déclaré la patronne de Children of Africa.

Côte d'Ivoire
Le 3e centre d’accueil de dernier génération offert par la présidente de Children of Africa à l’état ivoirien

Dominique Ouattara a poursuivi son intervention en justifiant le choix du chef-lieu de la région du Tchologo pour abriter ce centre d’accueil. ‹‹ Nous avons choisi la ville de Ferké pour abriter ce deuxième centre dédié à cette problématique, car sa situation géographique fait de Ferké une zone sensible en matière de traite transfrontalière des enfants››. Pour Marc Vincent, le représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, l’ouverture de ce centre dédié aux enfants à Ferkéssédougou représente une étape importante dans la protection des enfants vulnérables. ‹‹ Il offrira une prise en charge de première ligne pour les enfants victimes d’abus, d’exploitation et de traite. Les centres d’accueil sont un service essentiel dans le système de protection. Ils permettent d’accueillir et de prendre en charge temporairement l’enfant en attendant sa réinsertion››, a-t-il expliqué.

Le 3e centre d'accueil de dernier génération offert par la présidente de Children
Le centre d’accueil des enfants de Ferkéssédougou inauguré par la Première Dame Dominique Ouattara

Touré Nassénéba, la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, quant-à elle, a remercié l’épouse du président Alassane Ouattara pour son élan de générosité en faveur des enfants. ‹‹Vous venez d’offrir 3 fois successivement, dans le pays, dans 3 aires géographiques, économiques et culturelles différentes, une autre maison pour accueillir nos enfants. Vous concrétisez, si bien, avant hier au Sud-Ouest, hier au Centre et aujourd’hui au Nord que votre amour pour les enfants ne connais pas de frontières››, a-t-elle fait savoir. Téné Birahima OUATTARA, le Ministre d’Etat, Ministre de la défense et président du Conseil régional du Tchologo, a traduit la gratitude de ses administrés à la Première Dame. ‹‹Les populations de la région du Tchologo sont heureuses de vous accueillir,vce matin, à Ferkéssédougou. Elles vous remercient d’avoir choisi leur ville pour abriter ce magnifique centre d’accueil exclusivement réservé aux enfants en détresse. Ferkéssédougou est une ville frontalière où, malheureusement, il y a beaucoup de traite d’enfants. Ce centre sera une solution pour venir en aide à ces enfants››, a-t-il précisé.

 

Rassurant sur la qualité de l’édifice, Gnégnéri Boniface, ingénieur en BTP ayant intervenu comme sous-traitant sur le chantier, a indiqué que les travaux ont duré 18 mois. ‹‹ Je peux vous rassurer quant à la qualité des travaux. Tout ce qui est maçonnerie a été réalisé par une entreprise qui a beaucoup d’expérience. Tout ce qui est second-œuvre, équipements et matériels vient d’Espagne. Ce centre est le 3eme que réalise l’entreprise Tovama. Depuis 2018, celui de Soubré est ouvert et il n’y a pas d’antécédents. C’est, également, le cas pour celui de Bouaké qui est opérationnel depuis 2020››, a-t-il souligné. Ce foyer a une superficie de 2 hectares et une capacité d’accueil de 80 lits. Il est composé d’un bâtiment administratif, 3 salles de classe de 20 places chacune, une salle de formation pour apprendre un métier, un bâtiment médico-social, une grande salle polyvalente pour des activités collectives, une bibliothèque avec des équipements informatiques, un réfectoire de 80 places, 4 dortoirs pour 80 pensionnaires, un terrain de sport, une parcelle pour des activités agro-pastorales et un bâtiment d’habitation pour le personnel.

 

 

Stéphane Beti, correspondant (App) Côte d’Ivoire 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here