(Agence de presse panafricaine) -En rencontrant le Dimanche 24 novembre 2019, au travers d’une visite à la Haye aux Pays-Bas conformément Monsieur Charles Blé GOUDÉ, Président du COJEP afin de lui témoigner sa compassion, sa solidarité et son soutien, Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, Président de GPS a non seulement confondu ceux qui ont toujours cru à une guéguerre entre ces deux leaders qui marquèrent le mouvement estudiantin ivoirien et devenus par la force des choses, l’espoir d’une profonde mutation au sommet de l’état de ce pays.

Au demeurant, cette rencontre inédite aura été placée sous le signe de la recherche de la paix dans l’intérêt du peuple de Côte d’Ivoire, cette rencontre de retrouvailles entre deux camarades de lutte de longue date, a par ailleurs été l’occasion de longs et fructueux échanges emprunts de vérité sur la situation sociopolitique de ce pays. Mieux, se positionnant dans l’optique du pardon, le deux leaders ont tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes des tristes et douloureux événements qui ont meurtri cette nation et ont encore adressé leurs condoléances les plus attristées aux familles endeuillées ; de même ils ont tenu à exprimer leur compassion et leur solidarité au peuple de Côte d’ivoire pour les traumatismes et les nombreux préjudices subis au cours de ladite crise sociopolitique.

un préalable très certainement à l’engagement conjoint qu’ils on pris pour œuvrer pour une réconciliation sincère et non propagandiste en Côte d’Ivoire, tant il est vrai qu’ils conviennent de ce que la réconciliation doit se nourrir de vérité et de repentance, gage de tout pardon. et dans la foulée, ils ont lancé un appel conjoint à tous les Ivoiriens à œuvrer dans le même sens, même si cela suppose par ailleurs l’impératif de privilégier la voie du dialogue, de la négociation et de la concertation dans la résolution des conflits et difficultés inhérent à la marche de la Côte d’Ivoire. a ce titre, ils invitent le tenant actuel du pouvoir à organiser des assises politiques nationales inclusives en vue de vider tout le passif de cette crise sociopolitique qui a endeuillé la Côte d’Ivoire afin de créer les conditions idoines pour une stabilité et une paix sociale durables.

en somme, une rencontre qui vient à point nommé au plus fort des tractations en coulisses visant plutôt à diaboliser Guillaume Soro afin d’amenuiser ses chances d’accession à la magistrature suprême, quand bien même sa stature d’homme d’Etat plaide largement en sa faveur dans le cœur des Ivoiriens à l’approche de la présidentielle annoncée de 2020.

Par Abdou Diof App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here