La 22e édition de la nuit des Ebony
La 22e édition de la nuit des Ebony organisé par l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (Unjci)
(Agence de presse panafricaine) -La 22e édition de la nuit des Ebony organisé par l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) s’est tenue le samedi 23 janvier 2020 à Yamoussoukro . Au cour de cette soirée, les  meilleurs journalistes Ivoiriens  ont été distingués.Le Super prix  Ebony 2020 a été remporté  par Marcelle  Akissi Aka, journaliste au  quotidien l’Inter. Au titre des prix sectoriels,  N’Zi Kouakou Ernest de la radio chandelier de Yopougon a reçu celui de la lutte contre l’immigration clandestine et irrégulière des mains de  Victor Akesse,  Consul de la Cote d’Ivoire au Niger.
Selon les organisateurs, de plus en plus, l’immigration clandestine prend de l’ampleur dans ce pays qui partage la même frontière avec la Libye. C’est aussi un endroit ou se développe ce phénomène et les jeunes ivoiriens passent par ce pays pour tenter de rejoindre l’Europe. L’année dernière, ce sont 1500 Ivoiriens refoulé au  frontiere du Niger grâce au consulat de la Côte d’Ivoire au Niger dont le 1er responsable est Victor Akessé et l’Oim qui mènent une lutte acharnée à ces migrants Clandestins. Le  prix de la lutte contre le travail des enfants a été décerné à Germain Gabo de Fraternité Matin. Les meilleurs journalistes  en radio, télé et presse en ligne reviennent à Ly Aimé de Radio Yopougon, la télévision à Check Koné de la Rti1 et celui de la  presse numérique, nouvellement institué, à Tenin Bê Ousmane du site en ligne Voie de femme Voix des femmes.
Le Super prix Ebony 2020
Le Super prix Ebony 2020
Concernant le meilleur présentateur Télé,  Ali Diarrassouba de la Nci a été retenu par le jury comme étant le meilleur journaliste dans ce domaine;  Celui du meilleur journaliste en Agro-industrie est à Emeline Péhé Amangoua de Fratmat.info. le prix du meilleur journaliste Agence de presse a été décroché par N’gocho Marcel de l’Aip. Quant à celui du meilleur journaliste pour la promotion des droits de l’homme, il a été décerné à Kouadio N’Geussan Armel de radio côte d’ivoire. Le journal le Temps a raflé le prix du meilleur journaliste pour la Promotion du transport à travers Bamba Mafoungbé son membre. Le prix Gon Coulibaly de la meilleure entreprise en bonne gouvernance est revenu au Groupe Olympe, celui de la lutte contre la déforestation a été remis à Gabo Gobé Germain. Le prix du meilleur journaliste sportif a été empoché par Gora Mahi Aya Esther de l’Aip. Le prix de la lutte contre la fraude sur l’électricité a été attribué à N’Geussan Aya Esther de l’Aip. Réagissant à la fin de cette soirée, Jean Claude Coulibaly,  Président de l’Union Nationale des journalistes de Côte d’Ivoire a indiqué que cette célébration a été voulu dans un format de trois pour permettre aux journalistes de se récréer à travers plusieurs activités dont la marche de la paix qui s’est tenue le samedi matin en présence du gouverneur du district de Yamoussoukro. Cette édition était placé sous le parrainage du premier ministre Hamed Bakayoko.
  Stéphane Beti correspondant (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here