(Agence de presse panafricaine) -Ce jeudi 11 juin 2020, aux environs de 3 heures du matin, les soldats ivoiriens ont été surpris par une attaque des inconnus d’envergure qui a fait une dizaine de mort.

 

 

 

L’on remarque de façon récurrente ces attaques dans le pays. La dernière attaque remonte en mars 2016 dans la ville historique de grand Bassam. Le post- frontière mixte, armée-Gendarmerie, de Kafolo (Nord du pays), près de la frontière du Burkina Faso, a enregistré des visiteurs pas comme les autres. Des hommes lourdement armés sans autre vis de procédures ont ouvert le feu sur les soldats ivoiriens, tuant sur le champ plusieurs hommes des rangs des forces de défense et de sécurité (FDS).

communiqué

Dans un communiqué de l’armée ivoirienne, que l’agence de presse panafricaine (App) a reçu copie, fait état de douze morts, six blessés et un assaillant neutralisé. Contrairement à ce que les médias étrangers avaient annoncés qui faisait un bilan de douze morts, 6 blessés et deux gendarmes disparus. Nous y reviendrons dans les fins détails.

 

 

Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here