(Agence de presse panafricaine) -Dans le cadre de la visite d’État que le Président Alassane Ouattara a effectué dans la région du Moronou du 09 au 12 septembre 2020, la ministre de la salubrité, Anne Désirée Ouloto, a offert aux  communes de Bongouanou, Tiémélékro, Anoumamba et M’Batto du matériel de salubrité. 

 

 

 

 

Ce sont 3 tracteurs, 34 tricycles, 18  débroussailleuses,  130 fauches, 23 mille cache-nez, 120 paires de bottes, 250 machettes, 190 brouettes et de 130 boîtes à ordures. C’était le vendredi 11 septembre 2020 à la préfecture de Bongouanou. Ce don vise à donner la chance aux populations des communes précitées  pour lutter contre l’insalubrité.

la ministre de la salubrité, Anne Désirée Ouloto et le Maire, Malaman Kouamé Gilbert

«Nous voulons tout simplement avoir un pays propre. Vous savez que le Président de la République tient en 9 ans, si il y a un secteur d’activité du gouvernement qui a des résultats frappants, visibles et extraordinaires, c’est bien  le secteur de la salubrité, voyez-vous nous avons hérité d’un secteur extrêmement difficile où tout était à faire. Nous ne disposons d’aucune étude, pas de personnel qualifié,  nous n’avions aucune infrastructure en la matière et notre gros problème était l’agglomération d’Abidjan. Abidjan qui faisait peur avec l’ancienne décharge d’Akouedo, qui malheureusement, n’était pas rassurante  pour les populations riveraines qui avaient de grosses préoccupations sanitaires et environnementales.  Aujourd’hui,  ce problème est loin derrière nous,  la Côte d’Ivoire dispose d’infrastructures modernes avec des entreprises qualifiées, du personnel qualifié avec un plan de gestion des déchets dans l’agglomération d’Abidjan avec une politique de gestion des déchets avec naturellement une stratégie de collecte des déchets. Aujourd’hui nous devons mettre le cap sur l’intérieur du pays, les communes sont accompagnées, mais à côté de cela,  des études sont en cours pour améliorer le niveau de traitement et de gestion des déchets dans nos communes à l’intérieur du pays. Je  voudrais rappeler aux  populations et aux maires présents ici que la propreté c’est l’affaire  de tous. 

Photo de Famille

 

Le maire seul ne peut y arriver, le président du conseil régional seul ne peut y arriver, c’est ensemble avec toutes les populations qui produisent les déchets mais qui devraient également avoir de bons gestes pour éviter d’avoir des caniveaux plein de déchets,  pour éviter d’avoir des rues sales. il faut sensibiliser, il faut éduquer au changement de comportement, et faire en sorte que notre pays et nos communes soient propres et si nous vivons dans un cadre propre naturellement, nous avons bonne santé  et lorsque les populations d’un pays sont en bonne santé, c’est l’économie qui en profite parce que les populations seront au travail donc elles auront un meilleur rendement et naturellement la Côte d’Ivoire pourra avancer et le développement sera très visible. Je voudrais encourager les maires à se lancer dans la sensibilisation et à mettre en exécution les politiques du gouvernement avec des actions telles que l’opération grand ménage», a expliqué  madame la ministre.

 

matériel de salubrité

Quant à  Malaman Kouamé Gilbert,  maire : «ce don vient à point nommé en ce sens qu’il vient soulager les communes bénéficiaires dans la lutte contre l’insalubrité». Notons que  le coût global de ce matériel est estimé à 238.343.230 Fcfa.

 

 

 

Stéphane Beti correspondant (App) Côte-d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here