Coup dur pour le pouvoir Ouattara
tous les bons de trésors ivoiriens rejetés par l'UEMOA

(Agence de presse panafricaine) -Quelque chose ne tourne pas rond entre le pouvoir d’Abidjan et les institutions bancaires de la sous-région ouest africain. Notamment la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Deux importants bons de trésors ivoiriens  ont été rejetés hier 16 novembre 2020 par l’UEMOA

 

 

 

Les Bons assimilables du Trésor (BAT), de maturité 364 jours d’un montant de 30 milliards de FCFA et les Obligations assimilables du Trésor (OAT), de maturité 3 ans et 5 ans, d’un montant de 30 milliards de FCFA ; ont été reportées sine die par le Trésor public ivoirien. Aucune raison officielle n’a été donnée par les services d’Assahoré Konan Jacques, DG du Trésor. C’est ce mardi que devraient être lancés les Bons assimilables du Trésor, dans l’espace UEMOA. Malheureusement, c’est par un communiqué produit ce lundi 16 novembre de l’agence qui s’occupe de cette levée de fonds, pour le compte du Trésor public ivoirien, que les investisseurs ont appris la nouvelle.

 

 

« L’Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union que le Trésor de Côte d’Ivoire a décidé de reporter l’émission des Bons assimilables du Trésor (BAT), de maturité 364 jours et d’un montant de 30 milliards de FCFA, initialement prévue le mardi 17 novembre 2020 au calendrier des émissions de titres publicsa », indique un communiqué publié par Financialfrik . Et comme les mauvaises nouvelles n’arrivent pas seules. Un deuxième report a été annoncé par le Trésor. Suivant le communiqué de l’agence UMOA-Titres, la Côte d’Ivoire qui peine à sortir d’une grave crise électorale, a aussi décidé de reporter une deuxième émission. « L’émission simultanée des Obligations Assimilables du Trésor (OAT), de maturité 3 ans et 5 ans et d’un montant de 30 milliards de FCFA, initialement prévue le mardi 24 novembre 2020 », note le communiqué. Les services d’Assahoré Konan Jacques, directeur général du Trésor ivoirien ne donnent pas de raison précise sur ces deux reports qui interviennent après la réélection controversée du Président Alassane Ouattara, pour un troisième mandat. Coup dur après la présidentielle. Les marchés financiers s’accommoderaient-ils difficilement des turbulences politiques ? Aucune raison officielle n’a été avancée, sur ces reports. Les dates des nouvelles d’émissions n’ont pas été communiquées non plus.

 

 

Alors que Alassane Ouattara et son pouvoir prévoient une chute de croissance en 2020, selon les prévisions du ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, ces reports ne sont pas de bonnes nouvelles pour la Présidence et pour le gouvernement du Premier ministre Hamed Bakayoko. L’agence se contente de déclarer : « au nom du Trésor Public de Côte d’Ivoire, l’Agence remercie l’ensemble des investisseurs pour le soutien constant aux initiatives de financement des actions de développement de l’Union ».

 

 

Eugène YOBOUET (cp) pour (App) en Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here