Crise libyenne : Sassou N’guesso obtient un cessez-le feu

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) -Le chef du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj, l’avait saisi par l’entremise de son ministre des affaires étrangères, mais loin de s’y tenir il a par ailleurs exploré le camp du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen, qui a enfin consenti un accord de cessez-le-feu entré en vigueur depuis dimanche à minuit.

La signature de cet accord sera entériné à Moscou par les deux protagonistes et ouvrira la voie à la relance du processus politique, a déclaré le président du Conseil d’Etat (l‘équivalent d’un Sénat) basé à Tripoli, Khaled al-Mechri, à la télévision Libya al-Ahrar. M. Mechri a indiqué qu’il accompagnerait M. Sarraj à Moscou, tandis que le maréchal Haftar aura à ses côtés le président du Parlement libyen, Aguila Salah, basé dans l’est. Dans un bref discours à la télévision, M. Sarraj a appelé les Libyens à “tourner la page” : “J’appelle tous les Libyens à tourner la page du passé, à rejeter la discorde et à resserrer les rangs pour se lancer vers la stabilité et la paix”.

Un premier cessez-le-feu à l’initiative de la Turquie et de la Russie était déjà entré en vigueur avant que les protagonistes n’y mettent un terme et embrasent la Libye toute entière depuis plus de neuf mois de combats meurtriers aux portes de la capitale Tripoli, sur fond de craintes d’une internationalisation accrue du conflit avec les velléités turques notamment. Le maréchal Khalifa Haftar, qui tente depuis avril 2019 sans succès de s’emparer de Tripoli, a annoncé que ses forces respecteraient ce cessez-le-feu, peu avant son entrée en vigueur à minuit heure locale. Son rival Fayez al-Sarraj a annoncé ensuite une cessation des hostilités. Seulement durant la journée, les deux camps se sont accusés mutuellement de plusieurs violations. Toutefois, M. Mechri a précisé que l’accord de Moscou prévoit “des forces de surveillance de l’application” du cessez-le feu, sans autre précision sur la nature de ces forces ou leur nationalité.

Par Kelle Dadou App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Guinée Bissau – Présidentielle : La Cour suprême rejette les recours du perdant

Read Next

Niger : Une attaque fait 89 morts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *