Dossier spécial Vol 1: Crise énergétique au Cameroun, des solutions existent pourtant !

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dossier réalisé par Victor Bakomba

Energie électrique : facteur clé de développement

L’énergie électrique est un facteur déterminant dans la vie de tous les jours et

dans toute activité économique. La non disponibilité en qualité, en quantité et à moindre coût plombe sérieusement tout l’appareil de production. Le Cameroun a opté depuis avant l’indépendance pour le recours à l’hydroélectricité dont les infra-structures de production, de

transport apparaissent aujourd’hui insuffisantes et obsolètes, rendant ainsi cette source de production énergétique incapable de satisfaire la forte demande des ménages, des micro entreprises, des Pme/Pmi, des grandes entre-prises. En outre, l’émergence rapide des classes moyennes ces dix dernières années rend encore la tâche plus compliquée au concessionnaire du service public de l’Etat en matière d’électricité. Depuis la privatisation de certaines sociétés de souveraineté nationale au profit des opérateurs privés étrangers pour la plupart, certains secteurs, notamment en ce qui concerne la fourniture d’eau et d’électricité, qui sont avant tout des services sociaux, peinent à apporter satisfaction aux utilisateurs. La pro-pension pour ces nouveaux

acquéreurs à faire du business ne cadre pas avec la réalité économique camerounaise. Pourtant, la densification des sources de production, la sécurisation, l’efficience, l’efficacité et les économies d’énergies sont des solutions à l’implémenter ensemble pour résorber le gap qui crée des désagréments subis au quotidien par tous les acteurs économiques, et pour trouver des solutions à court terme pour une suffisance relative en matière d’énergie électrique. Pour arrimer le Cameroun à l’émergence

à l’Horizon 2035, il faut mettre en place des conditions de l’industrialisation dont la maîtrise en rapport qualité/quantité/prix de ce facteur de production clé

qu’est l’énergie, est impérative. La suite du dossier ce soir


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Intelligence économique: Le Maroc abritera la 2e édition

Read Next

ELECTIONS DU PARLEMENT EUROPÉEN: LE POSITIONNEMENT DE L’AFRIQUE FACE AUX ACCORDS EU-ACP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *