(Agence de presse panafricaine) L’annonce a été faite il y’a à peine quarante huit heures, par Simone Gbagbo, l’épouse l’ancien Chef de l’Etat.

Alors que l’heure était à la commémoration du 59ème anniversaire de la sortie de prison, du professeur Harris Memel Foteh à Dabou, la dame de cœur, (comme l’ont surnommé les nombreuses personnalités qui gravitent autour de la scène politique ivoirienne mais aussi, au sein du peuple) a décidé de saisir cette occasion pour faire cette importante annonce : Je tiens à le dire haut et fort, le FPI prendra part aux élections de 2020… ».

Dans le même ordre d’idée, Simone Gbagbo a indiqué que certaines conditions sont nécessaires pour la réalisation de cet objectif du parti fondé par Laurent Gbagbo, à l’instar de la réforme de la très controversée Commission Électorale Indépendante (CEI) : « Vous savez que la réforme de la CEI n’est pas encore faite, et pourtant c’est un préalable à la tenue d’élections libres et démocratiques », a déclaré l’épouse du Woody de Mama.

Une interrogation demeure toutefois, Laurent Gbagbo est le probable candidat de cette formation politique mais, aura t –il été libéré par la CPI ? 

Par N.E.R App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here