Côte d'Ivoire Élu en octobre 2020
Adom Guillaume, president de la chambre des afficheurs de Côte d'Ivoire (CAFCI)

(Agence de presse panafricaine) –Créée en juillet 2007, la  CAFCI qui est  l’organisation  qui regroupe l’ensemble des  professionnels de l’affichage publicitaire en Côte d’ivoire, a tenue une assemblée générale ordinaire ce vendredi 5 février 2020,  à Abidjan en présence de plusieurs Maires des communes du pays et de la représentante du Ministère de la communication et des médias. 

Au cour de son allocution, le président Adom Guillaume, a indiqué que, c’est au vu des risques tte d’anarchie qui minent le secteur et dans le but de faire évoluer dynamiquement ce métier selon les standards universels  tout en intégrant les valeurs positives de l’environnement, que les professionnels ont trouvé en la Chambre un cadre adapté pour se développer et aider les autorités administratives à avoir des données fiables sur le secteur afin de préserver les intérêts de tous. A l’origine,  le sigle de cette organisation  était CHAFCI, puis la fusion avec une autre association sœur 2ACI (Association des Afficheurs de Côte d’Ivoire) a donné la dénomination CAFCI. Le premier président a été Feu M. Antoine VOZY ( 2008 – 2012),  Mahama COULIBALY  (2012 – 2020) et l’actuel Président M. Guillaume ADOM , élu à l’Assemblée Générale Elective du 08 octobre 2020. ” Les principales missions de la chambre des afficheurs de Côte d’Ivoire (CAFCI),  s’articulent autour des points ci-après: Rassembler  les acteurs du métier; Organiser le secteur; Défendre les intérêts des membres; Moderniser l’activité; Valoriser la profession”, a fait savoir le président Guillaume Adom.
l'organisation qui regroupe l’ensemble des professionnels de l’affichage publicitaire en Côte d’ivoire
l’organisation qui regroupe l’ensemble des professionnels de l’affichage publicitaire en Côte d’ivoire
rassemblement des acteurs étant une priorité pour le nouveau bureau, son chef a fait savoir que son équipe et lui compte rassembler leur membres à travers l’organisation de rencontres formelles et individuelles avec chaque régie pour la prise en compte de leurs préoccupations et informations sur la vision éthique et impartiale de la Chambre. L’organisation d’assemblées générales ordinaires, extraordinaires et d’informations seront pour les nouveaux dirigeants de la CAFCI des cadres de décisions souveraines. Au niveau de l’administration,  Guillaume Adom a indiqué qu’il souhaite mettre en place une administration professionnelle et renforcée, sans oublié la mise en place d’un cadre de collaboration avec les collectivités pour la gestion concertée de leurs espaces (mode de gestion, formation). Le président compte aussi défendre vigoureusement les  intérêts de son organisation, ceci à travers la mise en place d’un processus juridique de contrôle de l’activité en cas de sinistres, dommages dumping, abus, attitudes anti commerciales, l’obtention d’une position consultative auprès des pouvoirs publics et  la mise en œuvre de partenariats avec les chambres nationales (Chambre de Commerce de Côte d’Ivoire, le Patronat ivoirien…) et internationales . La lutte contre les sociétés illégales de recouvrement des taxes  sera accentuer. Sur le plan de la modernisation, la Cafci en visage la mise en œuvre d’un projet cadre de modernisation de l’affichage sur 05 ans -La numérisation de la cartographie des dispositifs publicitaires sur le territoire ivoirien – La mise en place d’un système d’information marketing sur le secteur. Au niveau de la valorisation de la CAFCI, le nouveau bureau a comme projet dans ce sens,  l’animation et l’organisation d’un salon annuel de l’affichage et en fin l’organisation d’un d’un gala des afficheurs. Selon  Guillaume Adom, la chambre des afficheurs de Côte d’Ivoire apporte grandement à l’économie ivoirienne.
Côte d'Ivoire CAFCI
Les Officielles
La CAFCI, c’est plus de  3500 panneaux sur Abidjan et  plus de 2515 panneaux sur l’Intérieur. Elle génère 2000 emplois directs pour  un chiffre d’affaires cumulé de plus de 7 milliards de FCFA.  Notons également que l’Occupation du domaine publique (ODP) reversée aux mairies par  an  est 866 160 000 FCFA.  La taxe municipale reversée aux mairies étant  de 649 620 000.  La taxe sur la publicité (TSP) reversée à l’ETAT / an est de 210 000 000 FCFA”, a t-il révélé. Au terme de cette cérémonie, Dr Emou Sylvestre, maire de la commune de Por-Bouët a remercié la chambre des afficheurs de Côte d’Ivoire (CAFCI), pour avoir été associé à cette manifestation c’est-à-dire l’assemblée générale ordinaire qui a aussi  vue la présentation du nouveau bureau.  ”C’est avec beaucoup d’intérêts que nous sommes venus suivre cette cérémonie parce que les afficheurs sont d’abord nos premiers partenaires puisqu’ils paient les taxes. Ils sont présents dans nos communes, ils contribuent à l’embellissement de celle-ci. Je crois qu’avec ce que je viens d’entendre, cette nouvelle équipe est très ambitieuse elle projeté améliorer la qualité de l’affichage et ambitionne avoir une meilleure collaboration avec les collectivités”, a déclaré le premier magistrat de Por-Bouët. La CAFCI a remis des tableaux comme  présents à  ses invités de marque à la fin de la cérémonie officielle.
Stéphane Beti correspondant (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here