Patrick Achy,le nouveau premier ministre de la côte d'ivoire

(Agence de presse panafricaine) -Alassane Ouattara a accepté finalement la démission de l’ancien vice président, Duncan. Hamed Bakayoko pressenti comme le futur Vice Président de la République. Des chamboulements qui, à coup sûr, viendront redéfinir les batailles en vue de la présidentielle du 21 octobre prochain.

 

 

 

En dépit du décès subit d’Amadou Gon Coulibaly, il fallait parer au plus pressé, ce qui est désormais chose faite selon notre source proche de la présidence ivoirienne qui inéluctablement refond le jeu sociopolitique ivoirien en redistribuant les cartes dans les divers états-majors politiques. Et, à l’analyse celui qui le plus y gagne au change est bien évidement le Président sortant qui y étant, verra de fait sa coalition s’étendre à l’aile du PDCI que contrôlait jusque-là Hamed Bakayoko. C’est donc dire qu’aux rudes empoignades politiques attendues, elles s’en trouveront forcément altérées avec la disqualification de fait d’ Hamed Bakayoko, quand bien même sur un tout autre plan beaucoup le donnaient davantage favori pour succédera au défunt PM dont il fut par ailleurs lun des compagnons de lutte avec le Président Alassane Ouattara quand bien même des incertitudes avaient persisté quant à sa capacité à endosser parfaitement le costume d’Amadou Gon Coulibaly. Parce que le 1er atout du feu ministre était sa stature de président bis au sommet de l’Etat qui lui aurait permis de revendiquer en grande partie le bilan de son mentor Alassane. Néanmoins, en y faisant accéder plutôt Patrick Achy, le Président a certainement voulu taire les supputations tout en surfant sur la préséance de sa formation politique  à peine quatre mois de la présidentielle.

 

 

 

Nyobe Nyobe pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here