Exclusivite Dialogue inclusif à venir : Les Amba boys exigent une délocalisation territoriale

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) Annoncé pour la fin du mois en cours, le dialogue inclusif a suscité de vives réactions du côte des Amba boys qui y voient un grossier piège à eux tendu par Paul Biya pas du tout sincère et surtout sanguinaire qui aura attendu l’amoncellement de morts pour enfin se préoccuper de la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest désormais en guerre ouverte après trois ans de mouvements d’humeur itératifs articulés sur des revendications corporatistes originelles.

Faut-il attendre le pourrissement pour essayer de panser une plaie ? L’allégorie est bienvenue, parlant de la crise sociopolitique qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour laquelle Paul Biya vient d’édicter un dialogue inclusif, tant il est vrai qu’il en a fixé l’ordre du jour et surtout spécifié les participants alors que dans le même temps les Etats-Unis et d’autres pays voudraient y voir toutes les parties impliquées et concernées, en l’occurrence les présumés sécessionnistes, les présumés financiers de ceux-ci résidant hors du territoire national et bien évidemment les collectivités territoriales décentralisées sites des affrontements. aussi peut-on comprendre que certains des présumés participants en soient à exiger la tenue de ce dialogue hors du territoire national qui ne garantirait pas la sécurité pour tous. aussi ceux-ci ont-ils suggéré trois pays : le Royaume-Uni, la Hollande et le Mozambique en écartant le Nigéria voisin entré en intelligence avec le pouvoir de Yaoundé. Auront-ils gain de cause, au su des délais impartis pour l’organisation matérielle dudit dialogue ?

dans tous les cas, ce conclave pourrait nous réserver bien de surprises avant sa tenue effective qui aux dires des mêmes Amba boys, est un savant artifice pour les empêcher de commémorer comme d’habitude le 1er octobre et de redire leur ras-le-bol depuis 1961. Par Mary Ngom App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage
Read Previous

Redéploiement russe : L’influence continentale à travers Afrique Média

Read Next

Assemblée Générale de L’ONU : Le Président Sud Africain refuse de prendre part aux assises dont l’un des principaux points à l’ordre du jour sera axé sur les voies et moyens de mettre un terme à la violence dans son pays

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *