(Agence de presse panafricaine)-Depuis le début de la guerre en Ukraine, les africains font face à un véritable balai de descrimination, et les autorités ukrainiennes vont plus loin en proposant aux africains de combattre à leur côté pendant que leurs citoyens sont en train de fuir le territoire.  L’ONG Coopération Russie Afrique Chine (CRAC), s’indigne de ce comportement  qu’elle qualifie de violation des droits de l’homme et de manque de considération.
Dans une interview que le président du CRAC Richard Mve a accordée à notre rédaction suite à la crise ukrainienne, il a fait une brèche en expliquant les raisons de cette guerre . ” l’intervention spéciale militaire de la fédération de la Russie sur l’Ukraine est due aux revendications légitime de l’état russe qui se préoccupe de l’agression que subit les populations russophones des régions du Donbass et du Donetsk et de l’avancée provocatrice de l’OTAN aux frontières de la Russie, dans une situation pareille tout État qui tient à la souveraineté et la sécurité de son territoire doit nécessairement se faire respecter et écouter comme le fait la Russie aujourd’hui ”.
Concernant la question sur les tentatives de recrutement des volontaires africains pour se battre aux côtés des ukrainiens, le président du CRAC a déclaré : ” s’il y a des africains ou des États qui s’aventurent dans cette entreprise, je pense que ceci constituerait une preuve évidente que l’africains n’a pas retenu les leçons de l’histoire de nos rapports avec l’occident (le bloc capitaliste), l’Afrique a subi l’esclave, la colonisation, la néo colonisation, l’impérialisme occidentale de notre trop de largesses, trop de confiance aveugle et de trop de naïveté vis à vis de ce bloc occidentale. Aussi l’africains ne doit pas oublier ce qui est arrivé à nos vaillants tirailleurs au sortir de la seconde guerre mondiale dû à la traîtrise de la France qui n’avait pas eu l’élégance et la déontologie nécessaire pour respecter les closes du contrat élaboré  non seulement avec les États d’origine de ces millions de volontaires africains mais aussi avec ces derniers. L’africains doit aussi se rappeler que durant les périodes des indépendances africaines,, c’est l’état communistequi  portait la bannière de L’URSS donc certains africains veulent avoir la mauvaise idée de combattre, c’est cette etat qui luttait à nos côtés pour conquérir de gré ou de forces nos indépendances contre ceux qui prônent <<les valeurs démocratiques et humanistes>> aujourd’hui, nous nous rappelons de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, la libération du Zimbabwe, de l’Angola et de bien d’autres nations africaines.
 
Richard Mve, appelle  les africains à la prise de conscience en les exhortant à se référer à l’histoire . ” L’africains gagnerait à ne pas avoir la mémoire courte à ce rappeler que ceux qu’on nous présente comme des démons aujourd’hui n’ont jamais exercer l’esclavage en Afrique, ils n’ont jamais exercer la colonisation en Afrique, ils nous ont jamais imposé des dirigeants à la tête de nos États, ils nous ont jamais imposés les bases militaires (mais les négocient), ils ne nous ont jamais imposés une monnaie, chers frères africains ouvrons les yeux, le mal n’est pas la ou l’on nous indique du doigt mais peut-être vers celui qui indique du doigt “.
 
Rappelons que l’ONG CRAC créée il y a plus de quatre ans, a pour mission de proposer aux Etats africains de  s’inspirer de la Russie et de la Chine dans certains secteurs comme la santé, les nouvelles technologies de l’information, l’agriculture, l’éducation etc. Elle est pour l’instant installée dans une dizaine de pays d’Afrique.
Ulrich Corso Sima Ella, correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here