gabon
cyrille Ona , acteur de la societe civile(

(Agence de presse panafricaine) -L’une des voix de la diaspora gabonaise et très réactive à la vie politique gabonaise vient de se prononcer au sujet du retour de René Ndemezo’o au PDG. Pour Cyrille Ona, acteur de la société civile, cette décision courageuse du président de démocratie nouvelle est salutaire.

 

 

 

 

 

Le retour de René Ndemozo’o au PDG pompe des critiques dans tous les bords politiques et au sein de la société gabonaise. Si certains condamnent ce nouveau revirement du fondateur de démocratie nouvelle, par contre d’autres le saluent et le considèrent comme un acte d’appel de solidarité républicaine ; c’est le cas de Cyrille Ona, acteur de la société civile résidant en France. Dans sa déclaration faite le 07 mars 2021 à Paris, le coordinateur de cohérence démocratique, a indiqué les deux points retenus dans la déclaration de René Ndemozo’o et qui lui ont touché profondément, à savoir : Le bilan mitigé de la multiplicité des partis politiques. Pour Cyrille Ona, un pays d’une population d’à peine deux millions d’habitants et six cent mille électeurs, n’a pas besoin d’avoir plus de soixante-dix partis politiques.

 

 

 

 

 

L’autre point, c’est le rappel fait par Ndemezo’o sur la paix des braves lancée au Conseil national de la démocratie par plusieurs formations politiques. L’interrogation posée par le néo-pdgiste trouve tout son pesant d’or, à savoir le Pourquoi faire la politique. Est-ce pour nourrir notre ego ou pour servir les populations, être au service de la nation ? Cyrille Ona a également salué l’esprit d’ouverture du chef de l’État gabonais. «Je félicite donc le président de la république, pour cette main tendue à l’ensemble des gabonais et pour l’ouverture politique dont il fait preuve depuis le depuis de son mandat. Je formule de plus le souhait de voir cette ouverture s’étendre à nos compatriotes résidant a l’étranger, animés par la volonté de bâtir une nation forte, solidaire et prospère pour tous». A déclaré Cyrille Ona Au nom de la diaspora qu’il a toujours représenté dans plusieurs circonstances, Cyrille Ona a dont conclu encouragé tous ceux qui hésitent à faire le pas, de saisir la main tendue du président gabonais afin de bâtir la maison commune qui est le Gabon.

 

 

 

 

Ulrich Corso Sima Ella ,correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here