gabon SYLICONE

(Agence de presse panafricaine) – point de presse le mardi 07 septembre 2021, le syndicat libre des concepteurs de l’économie (Sylicone) s’est exaspéré par l’attitude du gouvernement gabonais et appelle toutes les forces syndicales des régies financières à faire cavalier ensemble pour rétablir l’amélioration des conditions de travail.

 

 

 

 

La sérénité est loin d’être trouvée au sein des régies financières malgré les accords signés entre le ministère de tutelle et ses différentes branches syndicales. Pour le Sylicone, les instructions données par le président de la République au gouvernement afin de mettre un terme à la crise au sein des régies financière. Parmi les points dénoncés par le syndicat libre des concepteurs de l’économie, il y a la violation par le gouvernement de l’article 9 du décret n 00429/PR/PM du 24 décembre 2020, instituant une prime à la performance budgétaire au sein de ces administrations préférant miser sur l’article 8, qui selon le Sylicone est source de tensions sociales, une manière pour le gouvernement de contester la signature du chef de l’état. «Nous savons tous pertinemment qu’il y a des mères et pères de famille qui n’ont que comme unique revenu ces primes. Que leur disons-nous ? Durant les discussions, il avait été conclu que lors de la tenue des travaux du comité d’administration de la PPB, certains articles polémiques notamment l’article 8 pourraient être révisé afin d’éviter le recours intempestif à la contestation dans ces administrations, bras séculier pour la réussite du programme de gouvernance du président de la République chef de l’état. Mais là encore, nous sommes au regret de constater une fois de plus une fois de trop que ce comité à travers le comité technique ressemble plus à chambre à gaz hitlérienne qu’une véritable voie de solution». À déclaré le Secrétaire Général de Sylicone Tanguy Oswald BOUYOU-MBATCHI, dans sa déclaration.

 

 

Le Sylicone qui est dans sa logique de la rechercher les pistes de solution pour assainir l’environnement dans lequel travaille ces adhérents, a rappelé au Premier ministre des hautes instructions données par le président de la République le mercredi 11 novembre 2020 afin de mettre définitivement un terme aux problèmes qui minent les régies financières, qui sont totalement biaisées. La situation administrative et les conditions dans lesquelles travaillent des agents n’ont pas été oubliées. «Lors du Conseil des ministres du 24 décembre 2020, le gouvernement avait décidé de procéder à la régularisation de certaines situations administratives notamment les reclassements après le stage et les mises en poste budgétaire. Mais nous observons que nombreux compatriotes se sont vu attribuer des matricules sans que leur solde ne soit effective, et ce, depuis cinq voire six mois pour certains. S’agissant de nos conditions de travail au sein des directions centrales situées au périmètre interministériel d’Oloumi, elles sont exécrables. Le sylicone ne peut garder le silence face à ce qui ressemble fortement à une entourloupe». Le secrétaire général, dans la conclusion de sa communication, a dont appelé les leaders syndicaux du dit secteur à réunir les forces pour contrarier les pratiques du gouvernement qui sont loin d’être un élément d’apaisement.

 

 

Ulrich Corso Sima Ella,correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here