(Agence de presse panafricaine) -Le mouvement Ali Bongo Ondimba pour le développement du Gabon a installé le samedi 1er mai sa coordination de la commune de Ntoum dans le département du Komo Mondah, c’est Honorine Obame qui aura la charge de gérer cette coordination, elle a été installée dans son fauteuil  par Djenn Mboumba marraine du mouvement des femmes du MABODG en présence du président de ce mouvement Hugues Mounzeo Mbadinga et plusieurs invités.

 

 

 

Très sollicité par les populations de l’arrière-pays, le MABODG va lentement mais sûrement asseoir son chronogramme d’installation des coordinations perturbé par la pandémie covid19. Dans sa logique ‘’2023 se prépare maintenant‘’, l’objectif du MABODG  est de drainer du monde pour la cause de la réélection du chef de l’Etat en 2023. Et pour y arriver le leader charismatique de ce mouvement Hugues Mounzeo Mbadinga et son équipe ont entamé depuis plusieurs mois une tournée  d’installation des coordinations dans les six arrondissements que compte Libreville. Pour sa première sortie hors de Libreville, c’est la ville de Ntoum qui était à l’honneur le samedi 1er mai 2021 avec l’installation des hommes et des femmes qui doivent conduire les travaux de mobilisation autour de leur champion qui n’est qu’Ali Bongo Ondimba. Honorine Obame fraîchement installée, a rassuré de mettre haut le mouvement dans cette circonscription. Pour elle, Ali Bongo  inspire la confiance de la jeunesse  et des femmes à travers ses nombreuses réalisations et réformes qui parlent d’elles-mêmes sur le terrain.

 

Bras séculier du pouvoir

Hugues Mounzeo Mbadinga president du MABODG, a expliqué l’importance des cellules qui sont des pieds et les mains du bureau national. «Notre mouvement est un bras séculier du président de la république. Nous soutenons ses actions et avons la mission de vendre son image à travers ses œuvres de développement. La mission des coordinations, c’est aussi de faire comprendre à une minorité de compatriotes qui hésitent à prendre le navire, que le président Ali Bongo Ondimba est le seul maître de ce pays et l’unique personne capable de t’apporter le développement souhaité. Depuis qu’il est au pouvoir, il a amené le Gabon sur orbite comme en témoigne les indicateurs de développements qui sont au vert, c’est le pourquoi nous devrons travailler pour qu’il soit réélu en 2023, c’est maintenant que ce travail doit commencer». a conclu le président du MABODG.

 

Gabon-politique
Le MABODG fait un pas supplémentaire

La remise des présents à la marraine du mouvement des femmes de ce mouvement, Djenn Mboumba, a clos cette cérémonie qui a tenu toutes ses promesses. Prochaine étape pour ces séries d’installation, la province de la Nyanga.

 

 

Ulrich Corso Sima Ella, correspondant (App) 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here