(Agence de presse panafricaine) – Comme annoncées au mois de janvier par le ministre des sports Franck Nguema, les assises sur le football gabonais auront lieu du 10 au 22 mai 2021, toutefois cette grande messe se fera sans la présence de l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG). Ce qui ouvre un nouveau débat sur l’avenir desdites assises.

 

 

 

 

Le football gabonais est en affliction depuis plusieurs années, sa professionnalisation ayant été un échec total et les férus du football gabonais avaient estimé que les bases n’ont pas été fixées dès le départ car le projet était imposé aux acteurs du football. Pour eux, il faudrait obligatoirement mettre dans la corbeille la gestion passée du football à travers les championnats D1 et D2, et penser à de nouveaux mécanismes pouvant faire développer le sport roi au Gabon où les acteurs seront impliqués afin d’établir un cahier de charges d’accord parties. L’un des acteurs majeurs qui travaille dans la recherche des solutions pour avoir la pratique d’un football meilleur, c’est l’ANFPG. Cette association travaille en symbiose avec l’association des présidents des clubs depuis près de deux ans pour un consensus afin de trouver des voies et moyens pour aider à sortir le football de son agonie actuelle, se voit  écartée desdites assises.

 

Après avoir déposé le courrier sur le respect des conditions de reprise des footballeurs du championnat au cabinet du ministre le vendredi 07 mai, le bureau de l’ANFPG n’a pas manqué d’exprimer son ras-le-bol sur leur absence à cette rencontre : «Que le Ministre Franck Nguema tienne compte de ce travail sans nous inviter dans sa «Task force» est une chose. Cette décision lui revient et son honnêteté intellectuelle avec. Mais ce que nous trouvons scandaleux c’est la réponse officielle du ministère quant à l’absence remarquée de l’ANFPG. Qu’à cela ne tienne, peu importe les résolutions prises dans ces assises, si les conditions posées par les footballeurs professionnels du Gabon, membres de l’ANFPG ne sont pas respectées, ces derniers ne participeront pas au prochain championnat.

 

Pas de football sans footballeurs 

 

Rappelons que, seuls ceux qui auront reçu les lettres d’invitation, auront le droit de participer à ce rendez-vous selon la tutelle, cela est dû au respect des mesures gouvernementales.

 

 

Ulrich Corso Sima Ella, correspondant (App) Gabon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here