(Agence de presse panafricaine) -« Un Giga Meeting se tiendra ce Dimanche 15 mars prochain à la place Jean Paul II de Yamoussoukro », a annoncé le Porte-parole des plateformes et parti d’opposition politique de Côte d’Ivoire, M. Henri Gnawa, ce jeudi 12 mars 2020 à la maison du parti. A en croire, « c’est suite à la déclaration du président de la République à ne pas se présenter en tant que candidat aux élections de 2020 ». Toujours selon lui « La révision de la Constitution et le Code électoral sont deux points majeurs ». Pour cela poursuit-il, « les plateformes, NLP, LIDER, FPI, CDRP, PDCI invites la population ivoirienne au rassemblent à la place Laurent Gbagbo de Port-Bouet ce samedi 14 mars 2020 ».

La déclaration du jour était semblable à celle du Front populaire ivoirien(FPI) tenu le 11 mars 2020 au domicile de Feu Aboudraham Sangaré, par le secrétaire exécutif ASSOA Adou « la révision de l’article portant instauration d’un vice-président nommé par le président de la république est une manœuvre attentatoire à la dignité et à l’intelligence des ivoiriens. Lorsque le chef de l’Etat envisage de prolonger le mandat du parlement au-delà du terme prévu, c’est à ce niveau que l’opposition exige le respect des dates des élections.

Nous sommes engagés dans une lutte déterminé et résolue à faire en sorte que par tous les moyens démocratiques, nous réussissons à réorganiser le cadre juridique et institutionnel des élections en Côte-d’Ivoire et faire en sorte que le juge des élections, la commission électorale en Côte-d’Ivoire, soit une commission équitable, consensuelle, juste et qui ne produit aucune violence au terme des élections. Si M. Ouattara veut marquer l’histoire, qu’il arrive à renouer les liens avec les parti politiques, à respecter la constitution, à crée un climat favorable aux élections transparentes, juste et apaisées », a-t-il conclut. 
 
 
 
 
Stéphane Beti pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here